Ireland - L'UITA presse coca-cola à trouver une solution négociée

Le Secrétaire Général de l'UITA a demandé en urgence à la Directrice des Ressources Humaines de Coca-Cola Hellenic madame Libbi McKnight de s'assurer qu'une "solution mutuellement acceptable et négociée incluant des alternatives pour la soustraitance" soit atteinte le plus rapidement possible avec la SIPTU un affilié de l'UITA.

Dans une lettre envoyée a Madame McKnight, il a souligné que le CCH et la potentielle troisième partie d'opérateur ont violé "le transfert des régulations entreprises" en rapport avec la protection de l'emploi, et a exprimé sa préoccupation par rapport au fait que la compagnie est entrain de rechercher l'injonction des tribunaux contre ces travailleurs en grêve que de trouver une solution négociée à la crise.

La gêve en cours au niveau de coca-cola en Irland  notwithstanding, Coca-Cola Hellenic est le resultat du renvoi de 120 travailleurs le 8 septembre . 

Ceci est une protestation non seulement des travailleurs eux seuls, mais aussi  d'un groupe de soutien lequel le 10 septembre a présenté une lettre à la gestionnaire de Coca Cola, madame Val Quinn, a Baggot Street, Dublin. Dans cette lettre le responsable du groupe de soutien, Paddy Cahill a demandé a Madame. Quinn d'utiliser son influence pour s'assurer que les responsables de  Coca Cola HBC abandonne le licenciement contre leurs loyaux et bosseurs responsables et de retourner à une approprié troisième partie pour résoudre ce potentiel conflit qui n'est pas nécessaire.

Il lui a aussi demandé de porter le conflit à l'attention des responsable de la compagnie au plus haut niveau.

Mr. Cahill a travaillé pour coca-cola pendant 40ans et est le tout premier délégué syndical dans la compagnie et un directeur travailleur.

Lire plus sur la site SIPTU (en anglais).

 

Choose your language:

Login

Fight outsourcing and job destruction!