FAWU va en grêve contre Coca-Cola Fortune

CCF promettant des emplois permanents est entrain de sous traiter tout un département. Les affiliés appellent à soutenir la FAWU pour arrêter la sous traitance et la création d'emplois permanents continue cher les embouteilleurs Sud Africains .

En 2009, L'UITA avec son affilié la FAWU sont entrées en discussion avec Coca-Cola Fortune, la partie sud africaine de l'embouteilleur Coca-Cola SabCo, au sujet du nombre exceptionnellement très élévé de travailleurs sous traité parmi les employés de Coca-Cola Fortune.

Un nombre très important de travailleurs non permanents a contribué au profit fait par le compagnie en ce temps là: Dans la haute comme la basse saison, il y a de façon constante plus de 220 travailleurs temporaires, et plus de 730 sous traités (agence), allant respectivement jusqu'à plus de 280 et 1060 dans dans les mois de pic. La compagnie elle même a reconnu que la "ligne de base" était élévée. Dans certains départements, comme par exemple le département du tri, le nombre des travailleurs sous traités était et est encore plus élevé que le nombre de travailleurs permanents.

La FAWU a fortement revendiqué que tous les travailleurs qui ont déjà une longue durée dans la compagnie devraient devenir permanents . Confronté à la position très claire du syndicat et aux discussions en cours en Afrique du Sud sur la restriction faite aux agences d'embauche, la compagnie a reconnu sa responsabilité vis à vis de ces travailleurs, qui travaillaient avec la compagnie depuis quelques années et ont commencé le processus pour devenir permanent.

Après 2010, 300 travilleurs étaient devenus permanents sous le procédé accepté avec le syndicat. Les candidatures pour de nouveaux emplois permanents étaient proposées par les délégués du personnel se basant sur les critères tels que l'ancienneté, la conduite et l'habileté. Tout semblait montrer que nous avions une compagnie qui voudrait corriger les inégalités constatés dans le passé dans le traitement des employés. La Direction a aussi sorti une déclaration sur l'équité au travail, s'engageant à "promouvoir des opportunités égales et des traitements justes pour tous les employés…”.

Jusqu'au mois d'Octobre 2011, le nombre de travailleurs permanents a atteint 1925, et 1685 sont des membres de la FAWU (les travailleurs sous traités trouvent qu'il est difficile d'adhérer au syndicat compte tenu de l'insécurité de l'emplois).

Il y a encore beaucoup à faire. Mais à un moment donné en  2011,le processus s'est grippé. Au lieu de progresser département par département , la compagnie a annoncé qu'il planifie de… sous traité le département du tri, où les bouteilles vides sont préparées pour être remplies. Selon la compagnie, il n'y a pas de plan pour que l'on ne puisse pas remplir les bouteilles et par conséquent il n'y a donc pas de raison pour que ce département fasse toujours partie de la partie essentielle de l'entreprise.

Comme l'a rapporté la FAWU “Cette intention de sous traité a affecté 50 employés permanents et +- 80 travailleurs à Durée Déterminée. L'employeur argumente que les employés permanents seront intégrés dans d'autres opérations tandis que les employés temporaires seront transférés à une tièrce partie. La peur des travailleurs a été confimée comme l'employeur a indiqué que les performences courantes standards/références seront drastiquement accrus aussi tôt que les employés sont transférés à la tièrce partie. Ce qui indique que les la santé et la sécurité des travailleurs seront sérieusement menacées.”

La FAWU estime que l'initiative de sous traiter viole clairement l'esprit des discussion qui ont eu lieu précédément. Elle a demandé à l'employeur d'arrêter son initiative. Toutefois comme les discussions n'ont donné aucun résultat, la FAWU s'est engagé dans une grêve pour compter de ce jour , 11 Nov 2011, exigeant que cette initiative soit abandonnée.

Supportez la lutte de la FAWU pour des emplois permanents, pour des emplois bien rémunérés à  Coca-Cola Fortune s'il vous plait!
Envoyer un message à la direction de CCF aujourd'hui pour protester contre la décision de sous traitance.
Les messages devraient être envoyés au Directeur des Ressosurces Humaines , Dr Amber Anderson sur [email protected] ou au Fax  +27 862 104 839, avec copie à l'UITA au [email protected].

Vous pouvez envoyer votre propre message ou utiliser le modèle ci-dessous:

Cher Ms Anderson,

Nous avons appris avec préoccupation que Coca-Cola Fortune planifie de sous traiter le département du tri.

Ceci signifie la sous traitance de pas mal de travailleurs. Ce qui nous semble erroner . Le processus de permamence du travail souhaité par tous sera mis à mal. Processus que la FAWU et le CCF ont conjointement commencé. Cette situation va contribuer à la persistance de la mauvaise qualité, l'inscurité de l'emploi, et détruire les relations de travail dans la compagnie.

Nous supportons pleinement la FAWU dans son action contre cette décision injustice qui viole l'esprit de l'accord trouvé avec la FAWU lors des discussions conjointes.

Nous espérons que le plan de sous traitance sera abandonné et que le processus de permanence des emplois sera étendu aux autres 50% des travailleurs de ce département qui travaillaient d'habitude comme des sous traités.

Sincères salutations,

….

Choose your language:

Login

Fight outsourcing and job destruction!