Coca-Cola Norvège: Le changement en bouteilles jetables coûte 500 emplois


Le 1O février, les entreprises coca-cola ont annoncé qu’ils ne vont plus utiliser le système de recyclage de leurs bouteilles en plastiques, mais utiliseront les bouteilles jetables pour  l’embouteillage de leurs produits en Norvège. L’affilié de l’UITA, l’Association Norvégienne des travailleurs de l’alimentation et des branches connexes (NNN) est très déconcertée par cette décision prise à Atlanta laquelle va conduire à la suppression de presque 500 emplois employant des travailleurs syndiqués. Les responsables syndicaux ont mené des négociations avec l’employeur  à ce sujet et ont fermement marqué leur opposition à ce changement.

La décision de la compagnie d’utiliser des emballages jetables ne cause pas seulement la perte de plusieurs emplois à travers le pays, mais la décision est aussi une défaite majeure pour la protection de  l’environnement qui va augmenter la production de plus de nouvelles plastiques même si ce sont des bouteilles de la fabrique. Aucune étude indépendante ne montre que les bouteilles non réutilisables sont plus conformes à la protection de l’environnement que les bouteilles réutilisables.  Cependant le NNN possède un nouveau rapport qui conclu que les bouteilles réutilisables présentent des avantages pour ce qui est de la protection de l’environnement.

Coca-Cola a beaucoup d’employés en Norvège et à peu  près 500 d’eux sont entrain de perdre leurs emplois au niveau de la compagnie de  coca-cola à Oslo et dans les magasins de Brobekk, Lørenskog, Trondheim, Stokke, Bergen et Stavanger. Le  syndicat est conscient que particulièrement  le grand défis, pour ceux qui perdront leurs emplois à  Brobekk, est de trouver de nouveaux emplois.

La décision de Coca-Cola  Norvège de donner sa partie distribution à la chaine grocery est aussi incompréhensible. Ceci montre clairement la lutte qui est entrain de se dérouler entre les distributeurs  et la chaine grocery. Les distributeurs sont forcés de concéder de plus en plus à la chaine grocery. Les emplois et l’environnement ont peu d’importance pour la  TCCC dans la lutte gigantesque avec la chaine grocery.

La NNN souligne que la plus grande marque mondiale,  étant entrain de distribuer ces produits, comme les papiers hygiéniques, les détergents et autres produits de nettoyages domestiques perdra sa bonne réputation mondiale en matière de marketing.

le Président de la NNN  Jan Egil Pedersen a appelé les supermarchés et chaines qui ont  accepté ceci avec coca-cola de prendre leur responsabilité pour ces  500 employés, un grand nombre d’eux étant des travailleurs migrants, qui seront licenciés.

Si les supermarchés doivent continuer leur rivalité et domination dans la distribution contre les distributeurs, ceci à long terme va amener une augmentation du cout des boissons et de l’alimentation en Norvège..

Le délégué de personnel de coca-cola Jan Vidar Hansen à fait état du fait que la NNN et les représentants au  sein du conseil d’administration ont voté contre le changement opéré dans le système d’embouteillage. Les représentants du syndicat croient que la CCE aurait pu faire un meilleur travail pour ceux qui ont été licenciés. L’objectif principal de la NN aujourd’hui est d’assister ceux qui ont été affecté.

La NNN est entrain de revendiquer aussi auprès du gouvernement qu’il devrait accroitre les taxes sur les emballages jetables.

Au nom de la NNN et des travailleurs de coca-cola en Norvège, nous demandons aux membres de l’alliance coca-cola de montrer leur solidarité en envoyant un message de solidarité au monde du travail via NNN.

Envoyez s’il vous plait vos messages à jahansen@cokecce.com avec copie à  burcu.ayan@iuf.org .

Ici se  trouve un exemplaire type de la lettre de solidarité ;

Cher membres de la NNN, travailleurs, travailleuses  de coca-cola Norvège!

Au nom de mon organisation et des  2.6 million travailleurs   membres de l’UITA  dans le monde, je salue votre résistance and je salue également votre action pour le sauvegarde des emplois dans coca-cola en Norvège!

La direction des entreprises de coca-cola a annoncé de façon honteuse une attaque contre vos emplois et votre gagne pain en changeant le système d’embouteillage  causant le licenciement de travailleurs qui ont créé la richesse de la compagnie durant des années.

L’affilié de l’UITA, la NNN, a entamé des discussions avec la compagnie,  lequel est sujet à une clause strict de non divulgation dont la violation pourrait valoir  aux représentants du syndicat un procès de plusieurs milliards. L’inclusion de cette clause dans ces négociations, ne représentant les intérêts de personnes d’autres que des employeurs est une insulte de plus a la blessure déjà là. L’affilié de l’UITA la NNN a été amené à organiser une résistance énergique et a mis en évidence plusieurs conséquences potentielles qui n’ont pas été proprement pris en compte.

Il est totalement inacceptable que la compagnie, qui fait des profits de plusieurs centaines de millions d’euro et qui se considères elle même “socialement responsable”, une compagnie qui a pendant longtemps affirmé  que le bien être de la communauté et de ses travailleurs est l’une des priorités de son business, puisse jeter ses travailleurs comme les bouteilles jetables qu’elle produit.

La CCE doit revoir sa décision. Il doit commencer des négociations sérieuses avec la NNN sur le maintien des emplois dans les magasins, la vente et produire  des bouteilles réutilisables en Norvège lequel devrait respecter l’environnement. La direction doit trouver d’autres solutions pour maintenir la production sans perte d’emplois au lieu de céder la compagnie avant la mise en place du nouveau système.

Au nom de mon organisation et des organisations membres de l’UITA provenant de la compagnie coca-cola, je vous assure que nous supporterons votre juste résistance aussi longtemps que cela vaudra. Vous n’êtes pas seul.

Syndicalement,
 

a envoyer à :jahansen@cokecce.com
a envoyer à burcu.ayan@iuf.org


 

Choose your language:

Login

Fight outsourcing and job destruction!