Soutien aux travailleurs licenciés de Coca-Cola au Maroc

Ben Malouk Hassan, un technicien qui a travaillé pendant 17ans pour coca-cola à Marrakech a été injustement licencié le 2 Août 2012 à cause de ses activités syndicales. Un autre travailleur du nom de Jalouli Mohamed, un conducteur de camion qui a travaillé consciencieusement pour coca-cola de Casablanca a aussi été licencié pour avoir été impliqué involontairement dans un accident suite aux instructions de son superviseur. Il a été renvoyé quand la direction s’est rendu compte que les circonstances du dernier accident dans l’entreprise ont été publiées sur internet et les informations données, qui n’étaient pas bien pour l’image de l’entreprise, ont été sues par les organisations internationales.

En effet en fin Juillet un groupe d’activistes s’est réuni pour la création d’un syndicat. Quand cette nouvelle  a été su par la direction l’un des activistes du nom de Bouziane Abdessalam,  qui a déjà 22 ans de carrière, a été transféré dans une autre ville, Tinguir, qui est très éloignée de Marrakech et a été contraint en fin de compte à un départ forcé avec une compensation.

L’activiste Hassan continue de demander son rétablissement. Cependant la direction a insisté sur son transfert à Casablanca. Il a refusé d’accepter cette décision injuste et a continué sa lutte malgré la tentation d’un départ avec une compensation.

En réalité la direction a toujours trouvé ou inventé des prétextes et raisons pour faire des reproches non fondés aux activistes question de contrarier leur volonté. Son refus de se faire affecter à Casablanca a été le soi-disant justificatif trouvé par la direction, sous la conduite du directeur aux affaires sociales Azmarou Ahmed.

Après avoir écrasé le syndicat en 2009, la direction ne voudrait pas du tout que cela renaisse. Elle étouffe tout mouvement de syndicalisation des travailleurs. La direction ne travaille et ne coopère qu’avec des marionnettes et des représentants des travailleurs qui ne sont pas syndiqués et qui ne sont pas en mesure de défendre véritablement les intérêts des travailleurs. 

Ben Malouk Hassan et Jalouli Mohamed ont commencé un sit-in devant coca-cola de Marrakech et de Casablanca pour protester contre leur injuste renvoi par la direction.

Ils ont besoin de votre soutien. Au nom des travailleurs de Coca-Cola du Maroc, nous demandons aux membres de l’alliance coca-cola de démontrer leur solidarité en envoyant ce message de solidarité aux travailleurs.

Vous pouvez envoyer vos messages à  burcu.ayan@iuf.org.

Voici un exemplaire d’une lettre de soutien pour les travailleurs licenciés de coca-cola Maroc;

Chers frères Hassan et Mohamed,

Au nom des membres du (nom du syndicat), qui représente les travailleurs de (XXX) compagnie de coca-cola, nous exprimons notre solidarité pour vous par rapport à la lutte que vous menez pour défendre vos droits en tant que travailleurs et citoyens face aux tactiques anti-ouvrières et antisyndicales utilisées par l’administration de la NABC.

Mon syndicat se tient au coté de l’Union Marocaine du Travail ‘UMT) dans la lutte qu’elle mène en vue d’une victoire certaine et est prêt à apporter tout le soutien nécessaire sous quelques formes que ce soit

Si nécessaire mettre ici les détails de votre soutien).

Vous souhaite courage, succès pour la cause vitale que vous défendez.

Syndicalement,

Choose your language:

Login

Fight outsourcing and job destruction!