IUF logo; clicking here returns you to the home page.
IUF
Uniting Food, Farm and Hotel Workers World-Wide


La grève des travailleurs Smithfield de l'établissement de Tar Heel continue

Posted to the IUF website 21-Nov-2006

Share this article.

photo



Source: UFCW

Des centaines de travailleurs principalement latins et afro-américains ont abandonné leurs postes de travail et arrêté la production auprès de Tar Heel, le plus grand établissement de transformation de viande de porc du monde. La protestation spontanée a commencé suite à une récente vague de licenciements lancée par la direction. La grève a continué ce matin. D'autres centaines de travailleurs ont rejoint les grévistes à 5 heures du matin.

Smithfield Packing Tar Heel a une longue histoire de licenciements de travailleurs promouvants la syndicalisation comme moyen de revendication de leurs droits. La Cour d'Appel des Etats-Unis a récemment confirmé l'arrêt du Bureau National des Relations du Travail américain (NLRB) qui a établi que Smithfield a menacé, harcelé, licencié et menacé de licenciement les travailleurs impliqués dans la promotion d'un syndicat à Tar Heel pour essayer d'obtenir la protection d'un accord collectif. Dans un autre cas, Smithfield a été trouvé coupable d'avoir employé son service de police privée pour assaillir et menacer les travailleurs d'arrestation et de rapatriement forcé en les dénonçant aux autorités du service d'immigration. "Il ne s'agit de rien de nouveau," dit Gene Bruskin, Directeur de la Campagne pour la justice chez Smithfield. "Smithfield est responsable de violations systématiques de la loi et emploie de menaces, fait de l'intimidation et utilise la peur comme méthode pour garder ses travailleurs dans des conditions affreuses".

L'entreprise réponds avoir licencié les travailleurs qui ont failli fournir des codes de sécurité sociale valides et correspondants à leurs noms, ce qui représente une violation des règlements du Bureau pour la Sécurité Sociale américaine. La direction d'entreprise a ensuite déclaré qu'elle ne faisait que se conformer aux demandes du Département de pour l'Immigration et la Securité des Etats-Unis, ainsi qu'aux règlements de la Douane. En fait, ni l'une ni l'autre institutions exigent le licenciement es travailleurs en cas d'irrégularités de ce type. "Smithfield a licencié ces travailleurs suite à une serie croissante d'activités dans lesquelles ils ont commencé à se lever et demander leurs droits".

"La synchronisation des licenciements rassemble trop à la méthode fondée sur l'intimidation et la crainte typiquement utilisée par Smithfield ", continue Bruskin. Chez les établissements Smithfield où les travailleurs sont représentés par le syndicat United Food and Commercial Workers Union (UFCW), le contenu des accords collectifs prévoit un processus systématique et constructif qui engage employeurs et salariés pour la résolution des questions relatives au statut migratoire et d'emploi. "Smithfield est délibérément en train d'employer la question de la validité des codes de sécurité sociale en tant que moyen pour terroriser les travailleurs immigrés indépendamment de leur statut juridique, et avec le but de supprimer l'élan activiste qui est en train de dépasser toute barrière ethniques comme l'on avait jamais au par avant à Tar Heel" a déclaré Bruskin.

Smithfield Tar Heel a déjà fait l'objet de deux rapports de l'ONG de renommée internationale Human Rights Watch , qui a documenté ses conditions de travail dangereuses et inhumaines. Un récent rapport par compilé par le centre le recherche américain Research Associates of America, a trouvé que les accidents de travail auprès de l'établissement sont en train de monter vertigineusement. Parmi eux, les accidents classifiées comme graves ont touché en 2006 un taux d'augmentation du 80% par rapport à l'année précédente.

Le juillet passé, les syndicats européens avec représentation auprès des établissements à propriété majoritaire et minoritaire de Smithfield en France, Pologne et Espagne ont célébré une Journée internationale d'action syndicale en appui de la lutte des collègues américains de Tar Heel. Pour lire l'article correspondant, cliquer ici.

Suite à un nombre croissant d'acquisitions et investissements – y comprises l'unité charcutière de Sara Lee et Comtim Roumanie - Smithfield est de plus en plus en train de jouer un rôle leader dans le marché Européen de transformation de la viande, mais n'a toujours pas répondu aux demandes des syndicats de créer un Comité d'entreprise européen pour ses opérations installées dans l'UE.

La Campagne pour la justice chez Smithfield - une coalition qui comprend des groupes promouvants les droits des immigrées, les droits civiques, la foi, et les droits du travail - a lancé une initiative pour demander aux consommateurs de ne pas utiliser les produits de Smithfield Tar Heel pendant la période des vacances.