SIDEBAR
»
S
I
D
E
B
A
R
«
Nouvelle-Zélande : Les employé-e-s de Burger King en grève pour de meilleurs salaires et conditions de travail
June 18th, 2018 by Massimo

Les employé-e-s de Burger King de plusieurs villes de Nouvelle-Zélande doivent participer à un scrutin en vue d’une action de grève après une première grève destinée à obtenir des augmentations de salaires et l’amélioration des droits sur les lieux de travail. Ces actions font suite à une année de négociations entre Unite Union et cette chaîne de restauration rapide. Le syndicat envisage aujourd’hui d’étendre le mouvement de grève étant donné que la société ne s’est pas présentée aux pourparlers de médiation depuis trois semaines.

Selon le secrétaire national de Unite Union Gerard Hehir, les employé-e-s de Burger King sont parmi les plus mal payé-e-s de l’industrie de la restauration rapide dans ce pays. Les gérant-e-s de restaurant gagnent NZD 16.88 de l’heure, soit seulement 38 cents de plus que le salaire minimum, tandis que les employé-e-s doivent effectuer un nombre important d’heures supplémentaires non rémunérées. Les gérant-e-s de restaurant chez McDonald’s perçoivent un salaire de subsistance (NZD 20.55, tel qu’établi par le mouvement néo-zélandais pour un salaire de subsistance (Living Wage Movement Aotearoa New Zealand – en anglais) et ceux et celles employé-e-s par KFC, Pizza Hut et Starbucks gagnent respectivement « NZD 23, NZD 24, NZD 25 de l’heure », a indiqué Hehir.

En sus d’une rémunération « nettement » inférieure à celle des employé-e-s de Wendy’s et de McDonald’s, Burger King a « de nombreux » problèmes de santé et sécurité, a précisé Hehir.

Unite Union compte 500 membres chez Burger King, soit près de 40 pour cent de l’ensemble de ses employé-e-s.


Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

»  Substance:WordPress   »  Style:Ahren Ahimsa