<<< Back to Nestle Union Network

Comité d'entreprise européen, 18-20 novembre 2008: Enoncé des résultats

Trente six représentants des travailleurs – délégués et secrétaires syndicaux – se sont réunis à Genève du 18 au 20 novembre 2008, à l’occasion de la réunion semestrielle du Comité d’Entreprise Européen de Nestlé.

Depuis la rencontre précédente du CEnE en juin 2008, Nestlé a annoncé la fermeture de quatre usines en Europe : une usine d’embouteillage d’eau au Portugal, une usine d’aliments pour nourrissons en Norvège, une usine de crème glacée en Roumanie et une usine de crème glacée au Danemark. Les usines norvégiennes et danoises étaient les derniers sites de production de Nestlé dans ces deux pays. Nestlé a vendu en Allemagne une entreprise de transformation de viande de poulet et de lièvre comprenant 3 usines; elle a aussi cédé un centre de distribution aux Pays-Bas.

Les discussions entre les délégués/es syndicaux/cales ont porté sur les points suivants.

Code de conduite : il existe certaines indications à l’effet que Nestlé utiliserait ce document – distribué sans consultations préalables avec le CEnE ou les comités d’entreprise dans différents pays européens – pour contrôler les activités des syndicalistes. Les syndicats suivent maintenant la situation de près. En Allemagne, le comité central cherche à négocier une disposition protégeant les droits des représentants/tes syndicaux/cales.

Égalité des chances : bien que Nestlé s’efforce de recruter des femmes aux échelons supérieurs de la direction dans le cadre de son « Initiative d’égalité entre les hommes et les femmes », rien n’est fait pour corriger les inégalités dans les occasions de promotion ou de développement de carrière auxquelles sont confrontées les femmes qui travaillent dans les usines et les bureaux de Nestlé. Tout en faisant étalage de ses objectifs en matière d’égalité, la direction européenne de la société continue d’ignorer les propositions du CEnE sur un travail conjoint à l’échelle nationale.

Paie : l’impartition des services de paie dans différents pays européens a donné des résultats insatisfaisants et inacceptables, dont le non-paiement, le sous-paiement, des retards dans le paiement et le paiement différé des salaires. Les syndicats italiens ont planifié la tenue de débrayages en décembre si la situation n’est pas réglée d’ici la prochaine date de versement de la paie.

Représailles contre des syndicalistes : les délégués ont été informés de deux cas de licenciements abusifs de délégués syndicaux. En Pologne, le président du comité syndical de Nestlé-Gerber a été licencié, en apparence pour avoir divulgué des renseignements confidentiels et causé des dommages à la société; en Espagne, le président du comité d’entreprise de Nestlé Crème glacée à Malaga a été licencié pour manquement au devoir. Dans les deux cas, des preuves douteuses ont été utilisées pour retirer du milieu de travail des représentants syndicaux hautement motivés et refusant les compromis.

« Nestlé Continuous Excellence » : dernier en ligne d’une série de programmes d’efficacité opérationnelle lancée il y a plus de dix ans, le NCE conduira à la mise en place d’« équipes » dans le cadre de TPM (Total Performance Management) et de méthodes de production lean dans les usines. Ce programme de réduction des coûts et d’amélioration de la productivité n’a rien de nouveau mais il viendra ajouter davantage de pression sur les travailleurs/euses par la voie de la « participation » et de la « responsabilisation ».

Enfin, les délégués/es se sont entendus/es sur les points suivants :

 dans le but de réduire le temps consacré au visionnement des présentations lors des rencontres du CEnE et de permettre des échanges plus utiles et efficaces avec la direction, inviter la société à distribuer les présentations PowerPoint avant les réunions;

 de la même façon, pour permettre des discussions mieux centrées lors des réunions préparatoires, les délégués/es ont convenu de déposer un résumé écrit des enjeux nationaux un mois avant la date de la réunion;

 rédaction de lettres ouvertes à la direction de Nestlé sur les problèmes liés à la paie, sur le licenciement de syndicalistes et sur l’NCE.

-> Procès-verbal