IUF logo.

Jacobs Douwe Egberts



العربية | 中文 | Deutsch | English | Español | Français | 日本語 | Skandinaviska | Русский

Royaume-Uni : Le géant mondial du café JDE menace de licencier l’ensemble de la main d’œuvre pour faire passer en force une dégradation des conditions de travail 10-03-2020

Avec le soutien de l’UITA, Unite the Union, qui représente 300 membres à l’usine de café de Jacobs Douwe Egberts à Banbury, Oxfordshire, fait campagne pour faire échec au projet de la société, à savoir le licenciement unilatéral de l’ensemble de la main d’œuvre et la réembauche des travailleurs-euses prêt-e-s à accepter des conditions de travail et des salaires inférieurs.


Nouvelle convention collective à la suite de grèves chez JDE aux Pays-Bas 14-12-2018
Les travailleurs-euses de Jacobs Douwe Egberts (JDE) aux Pays-Bas et leur syndicat, la Confédération syndicale des Pays-Bas FNV, ont conclu une nouvelle convention collective à la suite de deux grèves de 24 heures qui ont porté leurs fruits, à Joure et à Utrecht les 19 et 22 novembre.

Les membres des syndicats FNV et NGG en grève chez Jacobs Douwe Egberts aux Pays-Bas et en Allemagne 29-11-2018
Picture%20with%20flagsLes travailleurs-euses de Jacobs Douwe Egberts (JDE) de l’usine d’Utrecht aux Pays-Bas et de 7 autres sites situés en Allemagne se sont mis en grève le 22 novembre. À Utrecht, les travailleurs-euses ont réussi à arrêter la production du site JDE pendant 24 heures, le temps de la grève. Le syndicat NGG a accompagné à Utrecht un groupe de grévistes des usines JDE d’Allemagne pour s’associer en solidarité aux 200 grévistes de la Confédération syndicale des Pays-Bas (FNV).

Les affiliées italiennes de l’UITA se mettent en grève contre les suppressions d’emplois chez Jacob Douwe Egberts (JDE) 28-09-2018
Les membres des affiliées de l’UITA des opérations italiennes de JDE sont en grève en ce 28 septembre pour protester contre la suppression de 57 emplois et la fermeture annoncée du site d’Andezeno de JDE en Italie. La FLAI-CGIL, la FAI-CISL et l’UILA-UIL ont conjointement appelé JDE à entamer immédiatement des négociations et à reconsidérer sa décision de transférer la production et de licencier 57 travailleurs-euses.