Mozambique: Grève se poursuit au Mafambisse sucre


Agence Informação de Mocambique (Maputo)
Publié sur le web 18 Juillet 2007
Maputo – Les travailleurs saisonniers dans les plantations de sucre Mafambisse dans la province centrale de Sofala au Mozambique sont restés en grève ce mardi (17 Juillet), malgré l'offre d'une augmentation de salaire de près de 50 pour cent pour les coupeurs de canne.
La 4,000 les travailleurs ont organisé une grève sauvage lundi matin, exigeant une augmentation de salaire, rémunération des heures supplémentaires, et une réduction de ce qu'ils considéraient comme la charge de travail excessive que l'entreprise, détenue par le groupe sud-africain Tongaat Hulett, avait imposé.
gardes de l'entreprise ont ouvert le feu sur les grévistes, tué un et en blessant trois autres.
Selon un rapport publié dans l'édition de mercredi du quotidien de Maputo “Nouvelles”, la société a fait deux concessions majeures dans les négociations, médiée par le directeur provincial de Sofala du travail, Omar Jalilo. Ils ont convenu d'augmenter les salaires des coupeurs de canne de 66 à 92 meticais par jour {à taux de change courants, cette hausse est un dollar US par jour supplémentaire}.
La société s'est également engagée à respecter les dispositions de la législation du travail qui stipule que la journée normale de travail est de huit heures.. Les travailleurs se sont plaints qu'ils étaient obligés de travailler 14 heures par jour, et la société n'a pas à payer pour ces six heures de temps supplémentaire obligatoire.
La société a également promis de fournir des vêtements de protection pour les travailleurs dans les quatre semaines.
Cependant, il n'y a pas encore d'accord sur les salaires des autres travailleurs des plantations {par exemple, ceux qui travaillent sur la canne de plantation, désherbage, et sur les canaux de drainage}, dont les salaires variaient de 44 à 62 meticais par jour. Les travailleurs avaient exigé que celles-ci soient levées à entre 85 et 95 meticais par jour.
Les travailleurs ont salué les efforts de Jalilo dans les négociations – mais refusé son plaidoyer de retourner au travail. Ils ont dit qu'ils avaient l'intention de rester en grève jusqu'à ce qu'une solution satisfaisante soit trouvée pour les salaires des autres travailleurs saisonniers.
Tant la plantation et l'usine ont été entièrement paralysés mardi, avec la société protestant que la grève va conduire à des pertes énormes.
En attendant, la police judiciaire {PIC} enquêtent sur les origines des balles qui ont tué 23 ans Domingos Chanjane et blessé trois autres grévistes. Les travailleurs insistent pour que les coups de feu ont été tirés par le chef de la force de sécurité Mafambisse, Cardoso équivalent.
Nouvelles connexes:

Lien Permanent pour cet article : http://www.iuf.org/sugarworkers/mozambique-strike-continues-at-mafambisse-sugar/