Home

Avancées importantes pour les travailleurs/euses norvégiens de l’hôtellerie et la restauration

25 April 2012 News
Version imprimable

Le Fellesforbundet, un syndicat affilié à l'UITA, a négocié une nouvelle convention collective nationale pour les travailleurs/euses de l'hôtellerie et la restauration. Malgré la résistance des employeurs, le syndicat a réussi à obtenir l'égalité de traitement pour les travailleurs intérimaires.

L'accord assure les mêmes salaires et les mêmes conditions pour les travailleurs/euses intérimaires que les travailleurs sous contrat direct, et prévoit que les travailleurs/euses intérimaires ont également le droit d'être inclus dans la convention collective à laquelle l'entreprise est partie. L'accord a été conclu le 19 avril, après 8 heures d'âpres négociations en régime de médiation.

L'accord prévoit également, pour la première fois, 2 semaines de congé de paternité rémunérées consécutives à la naissance d’un enfant, que le syndicat considère comme une mesure essentielle pour l'égalité sur le lieu de travail. Les pères avaient le droit à dix semaines de congé paternité mais les deux semaines consécutives à la naissance n’étaient pas payées. L'accord suit en la matière les conditions obtenues lors de négociations précédentes des secteurs du métal, du textile et d’autres secteurs représentés par le Fellesforbundet. Les travailleurs/euses de l'hôtellerie et de la restauration se sont fondés sur ces acquis et ont également négocié des augmentations substantielles des salaires minimums pour tous les travailleurs/euses, qualifiés et non qualifiés, une revendication syndicale essentielle dans ce secteur où les salaires sont comparativement faibles.

L'accord sera soumis à un vote des membres le 9 mai.