business efficient articles new efficient business opportunities finance efficient deposit money efficient making art loan efficient deposits make efficient your home good income efficient outcome issue medicine efficient drugs marken efficient money trends self efficient roof repairing market efficient online secure efficient skin tools wedding efficient jewellery newspaper efficient for magazine geo efficient places business efficient design Car efficient and Jips production efficient business ladies efficient cosmetics sector sport efficient and fat burn vat efficient insurance price fitness efficient program furniture efficient at home which efficient insurance firms new efficient devoloping technology healthy efficient nutrition dress efficient up company efficient income insurance efficient and life dream efficient home create efficient new business individual efficient loan form cooking efficient ingredients which efficient firms is good choosing efficient most efficient business comment efficient on goods technology efficient business secret efficient of business company efficient redirects credits efficient in business guide efficient for business cheap efficient insurance tips selling efficient abroad protein efficient diets improve efficient your home security efficient importance
Home

Le géant du secteur laitier Lactalis/Parmalat impose un lock-out aux travailleurs/euses australiens/nes

21 February 2017 Urgent Action
Version imprimable

La direction de l’usine laitière d’Echuca dans l’État australien du Victoria, appartenant à Lactalis/Parmalat, a imposé un lock-out aux travailleurs/euses depuis le 18 janvier dans le cadre d’un conflit lié à l’externalisation des services et au recours à des travailleurs/euses temporaires.

Parmalat, détenue en majorité par le groupe français Lactalis, a racheté le site d’Echuca à Fonterra en février 2016 et les négociations en vue du renouvellement de l’accord d’entreprise ont commencé en juillet de la même année. Dans un premier temps, la société a proposé une augmentation de 9 pour cent des salaires au cours des trois prochaines années pour les employés/es actuels/les, à condition que les travailleurs/euses nouvellement embauchés/es soient payés 20 pour cent de moins que les employés/es en place. Confrontée à la ferme opposition des syndicats, la direction a renoncé à cette proposition, mais voudrait à présent externaliser les services et embaucher davantage de travailleurs/euses temporaires. Les travailleurs/euses syndiqués/es du site, membres de l’affiliée AMWU et du syndicat des électriciens ETU, ont rejeté à l’unanimité ces propositions de la direction et annoncé une grève de 4 heures. La direction a réagi en mettant les activités de l’usine à l’arrêt, en imposant un lock-out aux travailleurs/euses et en déclarant que le site ne rouvrirait pas tant que le conflit ne serait pas résolu.

Les travailleurs/euses ont établi un camp de protestation permanent à l’extérieur de l’usine. Lors de la récente vague de chaleur, lorsque les températures ont dépassé 40°C, la société a coupé l’eau alimentant le campement. Les travailleurs/euses bénéficient d’un fort soutien de la communauté locale et un fournisseur d’eau de la région a acheminé un camion-citerne qui subvient aux besoins de base du camp de protestation.

CLIQUEZ ICI POUR ENVOYER UN MESSAGE à la société, lui demandant de mettre immédiatement fin au lock-out et d’entamer des négociations en vue d’un accord équitable et non-discriminatoire à l’égard des nouveaux/elles employés/es.

WesupportParmalatworkers