Home

Parmalat maintient le lockout des travailleurs/euses en Australie

8 March 2017 Urgent Action
Version imprimable

Le 18 janvier, Parmalat Australie, sous contrôle majoritaire de la transnationale laitière française Lactalis, a imposé un lockout à la main d’œuvre de l’usine d’Echuca pour tenter d’imposer de nouvelles modalités de travail.

Parmalat continue à demander une plus grande flexibilité, qui lui permettrait d’externaliser une partie des tâches et de recourir au travail temporaire, et le 3 mars, la direction a demandé aux membres syndicaux de se prononcer, par un vote, sur cette proposition.

Les membres syndicaux ont rejeté la proposition par 67 voix contre 1 et demandé à négocier de bonne foi un accord avec Parmalat qui protège leurs droits.

Au lieu de négocier, Parmalat a maintenu le lockout. Après avoir coupé l’eau qui alimentait le campement de protestation des travailleurs/euses, la société, se disant préoccupée par des questions de santé et de sécurité, a maintenant demandé que le camion-citerne fournissant de l’eau potable aux travailleurs/euses victimes du lockout, ainsi que les autres installations du campement, soient enlevés.

La meilleure manière de protéger la santé et la sécurité des travailleurs/euses est que Parmalat mette fin au lockout. CLIQUEZ ICI pour envoyer un message à la société.

ParmalatUrgentActionUpdatePhoto