Home

Victoire de l’UFCW chez Unilever aux États-Unis

8 August 2017 News
Version imprimable

Les membres de la section locale 400 de l’UFCW ont approuvé le 24 juillet dernier une toute première convention collective qui se traduit par des gains importants pour les travailleurs-ses de l’usine de thé Lipton d’Unilever à Suffolk, Virginie. La ratification de cette convention par les membres est l’aboutissement d’activités de syndicalisation et de négociations entamées l’an dernier, avec un soutien de l’UFCW aux travailleurs-ses qui souhaitaient être représenté-e-s par un syndicat. En août 2016, une majorité d’entre eux-elles avaient voté en faveur d’une représentation par la section locale 400 de l’UFCW. Ce scrutin a été suivi de plusieurs mois de négociations difficiles. La nouvelle convention met fin aux heures supplémentaires obligatoires en limitant le nombre de jours de travail consécutifs. Les travailleurs-ses devaient auparavant effectuer treize jours consécutifs de travail sur quatorze. Cet accord de 4 ans prévoit également une nette amélioration de la couverture médicale, ainsi qu’une augmentation de 2,25 pour cent des salaires en 2017, avec effet rétroactif au 1er janvier, et une hausse de 2 pour cent pour les trois années suivantes.

Dans une excellente émission télévisée locale, qui peut être visionnée ici (en anglais) sur Youtube, les travailleurs-ses du site de Suffolk expliquent ce que cet accord signifie pour eux-elles. Les négociations en cours entre l’UITA et la direction générale d’Unilever à la suite de la reconnaissance de l’UITA par ce groupe ont établi un cadre qui a permis aux travailleurs-ses de Suffolk d’exercer effectivement leur droit à adhérer à un syndicat et à négocier collectivement leurs droits.

L’usine de Suffolk produit des sachets de thé Lipton pour l’ensemble du marché nord-américain.

UnileverSuffolkCommittee

Les membres du comité syndical de la section locale 400 de l’UFCW.