Home

Syndiquer, lutter et gagner ensemble : le 27e Congrès de l’UITA

8 September 2017 News
Version imprimable

CONGRESSLOGOFRENCHLe 27e Congrès de l’UITA, qui s’est tenu du 29 août au 1er septembre 2017 à Genève, a été le congrès le plus important, le plus représentatif et le plus participatif de l’histoire de l’UITA. Sur les 519 participant-e-s provenant du monde entier, 339 délégué-e-s officiel-le-s ont pris part aux travaux du Congrès – soit une augmentation de près de 29 pour cent par rapport à 2012. Toutes les régions et tous les secteurs ont été représentés à ce Congrès caractérisé par un niveau élevé d’enthousiasme, de militantisme et de solidarité.

Le Congrès était structuré autour de 4 sessions thématiques principales, s’appuyant chacune sur des luttes en cours. Ces sessions se sont conclues par des objectifs concrets pour l’UITA et ses membres : syndiquons et luttons pour des emplois bien rémunérés, dignes, stables et assortis de droits ; syndiquons et luttons pour des lieux de travail sains et sûrs ; syndiquons et luttons pour l’égalité et la diversité ; et syndiquons et luttons pour une politique progressiste et démocratique.

Dans la pratique, ces luttes sont indissociables : le droit de tous-tes les travailleurs-ses à former un syndicat et à négocier collectivement leurs conditions de travail est la fondation permettant d’obtenir des lieux de travail sûrs, des emplois stables et bien rémunérés et l’égalité et le respect pour tous-tes les travailleurs-ses. Il est ce qui unit les luttes quotidiennes des travailleurs-ses de l’alimentation et des boissons, de l’agriculture et des plantations, de l’hôtellerie-restauration et de la restauration collective, et les luttes des travailleurs-ses migrant-e-s et domestiques, tous et toutes fortement impliqué-e-s dans les travaux du Congrès.

Le Congrès a donné mandat au secrétariat de continuer à étendre le champ des activités liées aux sociétés transnationales. La culture de solidarité de l’UITA a été illustrée par la réception enthousiaste faite au lancement de la campagne « Nous sommes Atra et Lutfi ! » en défense des membres syndicaux licenciés par la filiale indonésienne de l’embouteilleur régional Amatil de Coca-Cola.

CokeAmatil

L’engagement de l’UITA en faveur de l’égalité au travail et au sein de la société a franchi une étape décisive avec la toute première conférence, précédant le Congrès, des travailleurs-ses LGBTI et allié-e-s qui constitueront à présent un groupe formel au sein des structures de l’UITA et qui seront représenté-e-s auprès des organes directeurs de l’UITA. Une conférence des Jeunes travailleurs-ses a également eu lieu pour la première fois avant le Congrès et un comité des Jeunes travailleurs-ses a été mis sur pied qui sera de même représenté au sein des structures de l’UITA. Des groupes de travail établis par ces deux conférences, travailleurs-ses LGBTI et allié-e-s et Jeunes travailleurs-ses, développeront le travail sur ces questions, sur la base des amendements aux statuts de l’UITA adoptés par le Congrès. La conférence des femmes, la plus importante à ce jour, réunie avant le Congrès, a révisé le Programme d’action de l’UITA pour l’égalité afin d’intégrer de nouvelles questions et difficultés auxquelles sont confrontées les travailleuses et les syndicats. Les femmes sont aujourd’hui majoritaires au sein du Comité de direction stratégique (ex-Comité administratif) de l’UITA. Patricia Alonso (FAUPPA, Argentine) présidera le Comité des femmes de l’UITA.

Le Congrès a exprimé sa profonde gratitude pour l’engagement sans faille, l’inspiration et l’imagination manifestés par le secrétaire général sortant Ron Oswald, dans son travail à la tête de l’UITA depuis 1997. La secrétaire générale adjointe Sue Longley a été élue à l’unanimité pour lui succéder. Mark Lauritsen de l’UFCW Amérique du Nord a également été élu à l’unanimité pour succéder au président sortant Hans-Olof Nilsson du syndicat suédois des travailleurs-ses de l’alimentation.

Cliquer ici pour la liste complète des résolutions adoptées par le Congrès.