Home

Offensive brutale contre les emplois et les conditions de travail chez FRONERI, la coentreprise de Nestlé

5 October 2017 News
Version imprimable

Un an après la création de FRONERI, la coentreprise pour les crèmes glacées entre Nestlé et le fonds d’investissement français PAI Partners, la société a lancé une offensive de grande ampleur contre les travailleurs-ses dans l’ensemble de l’Europe.

Ce plan vise les travailleurs-ses des usines, les équipes commerciales et les employé-e-s de bureau en Allemagne, Finlande et Suisse, tandis que des fermetures d’usines en Grèce et en Italie ont été annoncées. Il est prévu que 850 emplois soient supprimés pour permettre à la société de réaliser son objectif d’une marge opérationnelle de 20 pour cent (comprendre : profit).

La justification avancée par Nestlé pour la création de cette coentreprise était de contester la position dominante d’Unilever dans le secteur des crèmes glacées. Il apparaît maintenant que la stratégie du groupe n’est pas basée sur la qualité et l’innovation au niveau de la production et que l’approche suivie par la coentreprise FRONERI pour atteindre son but est une réduction drastique des coûts.

Pour en savoir plus sur la lutte que comptent mener les affiliées de l’UITA,

en Allemagne : NGG lutte contre les suppressions d’emplois chez Froneri, la coentreprise de Nestlé pour les crèmes glacées

et en Italie : Nestlé-FRONERI annonce la fermeture de l’usine en Italie; les syndicats se préparent à lutter