Home

Les attaques contre les syndicats indépendants se poursuivent chez Coca-Cola en Indonésie avec le licenciement du président d’un des syndicats

28 November 2017 Urgent Action
Version imprimable

LutfiLa direction de Coca-Cola en Indonésie persiste dans ses attaques contre les syndicats indépendants, une situation que n’ignorent nullement The Coca-Cola Company (TCCC) et son embouteilleur régional, Coca-Cola Amatil basé en Australie.

En novembre 2016, les travailleurs-ses de l’usine d’embouteillage de Bawen ont entrepris de former un syndicat indépendant, le Serikat Buruh Mandiri Coca-Cola (SBMCC). Le syndicat a été officiellement enregistré le 9 février 2017 et a tenu sa première assemblée générale le 18 février, élisant Lutfi Ariyanto comme président. Le 21 février, la direction locale a informé le président nouvellement élu de son transfert de l’usine de Bawen à l’agence commerciale de Madiun, à 170 kilomètres de là.

Avec le soutien de l’UITA et de ses membres en Indonésie et dans le monde, Lutfi a refusé ce transfert en affirmant qu’il constituait une violation des droits syndicaux et qu’il l’empêcherait d’exercer son droit de représentation des membres de son syndicat. Toutes les tentatives faites pour trouver une solution dans le respect de ces droits ont été rejetées par la direction locale et Coca-Cola Amatil, l’embouteilleur de TCCC en Indonésie, basé en Australie.

Le 21 novembre, Lutfi a été formellement licencié.

Coca-Cola Amatil continue à attaquer et à saper les syndicats indépendants et démocratiques chez Coca-Cola en Indonésie. Si vous ne l’avez pas encore fait, merci de CLIQUEZ ICI pour envoyer un message à Coca-Cola.