Home

Des organisations syndicales internationales exhortent le gouvernement algérien à respecter les droits syndicaux

6 February 2018 News
Version imprimable

solidaritywithsnategsLe 5 février, une délégation syndicale internationale composée de représentant-e-s de l’UITA, de nos FSI sœurs ISP et IndustriAll et de la CSI a présenté une lettre au gouvernement de l’Algérie, à son consulat général à Genève, condamnant la répression que subissent actuellement les syndicats indépendants dans ce pays. En sus de la nouvelle avalanche de poursuites judiciaires intentées contre Raouf Mellal, président du syndicat indépendant du secteur de l’énergie SNATEGS, le secrétaire général de ce syndicat, Abdelkader Kawafi, est également poursuivi pour « diffamation ». Kaddour Chouicha, le coordinateur national du syndicat indépendant du secteur de l’éducation SESS, sera jugé le même jour que le secrétaire général du SNATEGS pour une prétendue « incitation » à un rassemblement non autorisé. Le SNATEGS et le SESS sont deux organisations syndicales adhérentes à la Confédération générale autonome des travailleurs en Algérie (CGATA), que le gouvernement refuse de reconnaître.

Le 20 janvier, la police algérienne a dispersé par la force une manifestation organisée par le SNATEGS à Alger, la capitale, et arrêté plus d’un millier de manifestant-e-s pacifiques qui ont été détenu-e-s pendant 10 heures dans des sites éloignés après que leurs téléphones portables aient été confisqués et les preuves de l’intervention policière effacées.

Algeriaembassy