Home

Les travailleurs-euses de la viande de HKScan en Estonie font grève pour leurs droits, la reconnaissance de leur syndicat et une convention collective

13 March 2018 News
Version imprimable

Les travailleurs-euses de la ligne d’abattage de l’usine de conditionnement de la viande de HKScan, située à Rakvere, Estonie, sont en grève depuis le 6 février pour faire valoir leurs droits à la reconnaissance syndicale et à une augmentation de salaire par le biais de la négociation collective. En novembre dernier, la direction de HKScan avait rejeté la recommandation d’un médiateur du gouvernement qui invitait la société à mettre fin au conflit en signant une convention collective. L’entreprise tente aujourd’hui de saper le syndicat nouvellement créé en établissant un « comité de coopération » et en fixant unilatéralement la grille de salaires.

Les travailleurs-euses de l’usine ont commencé à se syndiquer à la suite d’une grève spontanée au mois d’octobre, avec le soutien d’IMTAL, une organisation syndicale du secteur manufacturier. IMTAL compte aujourd’hui plus de 100 membres dans cette usine et soutient la grève des travailleurs-euses de la chaîne d’abattage.

L’UITA a écrit à HKScan pour lui notifier ses violations des droits humains et avec l’affiliée finlandaise de l’alimentation SEL, a offert tout le soutien pratique possible aux grévistes.

La transnationale HKScan basée en Finlande, qui produit et commercialise de la viande de porc, bœuf, volaille et d’agneau, des viandes transformées et des plats préparés, possède des usines de transformation en Finlande, Suède, Danemark, Estonie, Lettonie et Pologne.  StrikingMeatWorkersEstoniaHKScan