Home

Les salarié-e-s de Marriott du monde entier demandent que le groupe hôtelier prenne des mesures globales pour combattre le harcèlement sexuel

6 July 2018 News
Version imprimable

Le 27 juin, des membres de l’UITA employés dans des hôtels de Marriott du monde entier ont manifesté leur soutien à l’appel syndical en faveur d’une action concrète de la part du plus grand groupe hôtelier mondial afin de protéger les employé-e-s du harcèlement sexuel endémique que subissent les travailleurs-euses de l’hôtellerie. 

Lors de la première série d’actions dans le cadre de la campagne internationale, des syndicats de plusieurs pays, dont l’Afrique du Sud, l’Autriche, la Chine/Hong Kong France, l’Inde, l’Indonésie, les Maldives, le Népal, les Philippines, les Samoa, la Suède et la Thaïlande ont organisé des réunions, des manifestations, des activités éducatives et autres pour appuyer la demande adressée au géant hôtelier de négocier un accord mondial comprenant des mesures concrètes pour protéger les employé-e-s. D’autres actions sont prévues dans les jours et semaines à venir.

Au Canada et aux États-Unis, des milliers d’employé-e-s de Marriott ont participé à une journée d’action collective organisée par UNITE HERE pour demander des conditions de travail plus sûres, des protections contre le harcèlement sexuel et une voix au chapitre sur le lieu de travail. UNITE HERE a rassemblé ses membres et des travailleurs-euses d’hôtels non syndiqués  autour du slogan « One job should be enough » (un seul emploi devrait suffire) pour dire que les employé-e-s devraient pouvoir vivre dans les villes où ils et elles travaillent, subvenir aux besoins de leur famille et vivre avec dignité à la retraite.

PhilippinesMarriott

27 juin : Les salarié-e-s de Marriott du monde entier demandent que le groupe hôtelier prenne des mesures globales pour combattre le harcèlement sexuel, y compris aux Philippines...

MarriottSA

en Afrique du Sud ...
MarriottNepal2
au Népal...

MarriottUS

et au Canada et aux États-Unis.