Home

Des membres de l’UITA du monde entier manifestent contre les violations des droits chez Coca-Cola à une conférence sur les droits humains sponsorisée par l’entreprise

18 September 2018 News
Version imprimable

Le 13 septembre, à l’initiative de l’UITA, les syndicats représentant les travailleurs-euses de Coca-Cola dans le monde entier ont organisé une manifestation devant le siège mondial de l’entreprise, à Atlanta, où se tenait une conférence sur les entreprises et les droits humains, sponsorisée par The Coca-Cola Company (TCCC).

L’UITA, qui représente la grande majorité des employé-e-s syndiqué-e-s du système Coca-Cola dans le monde, a décliné l’invitation à participer à une conférence visant à présenter les activités de la société sous un jour positif alors que Coca-Cola viole constamment les droits de ses propres employé-e-s ainsi que des employé-e-s de ses embouteilleurs en Indonésie, en Haïti, aux Philippines, aux États-Unis et en Irlande (cliquer ici pour en savoir plus).

DemoCokeAtlanta313092018_0« Informée par l’UITA, The Coca-Cola Company est pleinement au fait de ces violations régulières des droits, mais elle refuse pourtant de prendre des mesures fortes pour redresser la situation. Cette conférence sur les droits humains, une plate-forme visant à promouvoir le bilan — de plus en plus maigre — de l’entreprise en la matière, et le récent rapport de Coca-Cola sur les droits humains (en anglais), délibérément vague sur la question, sont autant de tentatives de la part de l’entreprise de déguiser les relations publiques en engagement authentique vis-à-vis du respect des droits », affirme Sue Longley, Secrétaire générale de l’UITA.

L’UITA a envoyé des informations détaillées sur les abus de droit qui ont lieu actuellement chez Coca-Cola aux orateur-trices de la conférence, pour qu’ils et elles soient conscient-e-s de ces problèmes, en leur demandant de les aborder avec TCCC. Un certain nombre d’intervenant-e-s ont pris le temps de venir discuter avec les manifestant-e-s avant de se rendre à la conférence.

Cette action s’est terminée sur une session d’information sur les droits humains alternatifs donnée par l’UITA dans une université locale, où des syndicalistes des États-Unis, d’Indonésie et des Philippines ont présenté la réalité du travail chez Coca-Cola.

DemoCokeAtlanta13092018

Après la manifestation contre la conférence d’Atlanta, une délégation internationale de l’UITA, composée de représentant-e-s syndicales-aux de Haïti, d’Indonésie et des Philippines rencontrera dans les prochaines semaines les syndicats présents chez Coca-Cola en Amérique du Nord.