Home

Les affiliées italiennes de l’UITA se mettent en grève contre les suppressions d’emplois chez Jacob Douwe Egberts (JDE)

28 September 2018 News
Version imprimable

Les membres des affiliées de l’UITA des opérations italiennes de JDE sont en grève en ce 28 septembre pour protester contre la suppression de 57 emplois et la fermeture annoncée du site d’Andezeno de JDE en Italie. La FLAI-CGIL, la FAI-CISL et l’UILA-UIL ont conjointement appelé JDE à entamer immédiatement des négociations et à reconsidérer sa décision de transférer la production et de licencier 57 travailleurs-euses, en particulier dans cette région de l’Italie durement frappée par le chômage.

JDE a été formé en 2015 par la fusion de DE Master Blenders et de la division café de Mondelez à la suite de la scission de cette société en deux entités. JDE est aujourd’hui la deuxième plus grande société mondiale du café, avec des marques telles que Jacobs, Tassimo, Moccona, Senseo, L’Or, Douwe Egberts, Kenco, Pilão et Gevalia. La société mère de JDE, JAB Holding, enregistrée en Luxembourg, est un fonds d’investissement privé qui a utilisé des acquisitions financées par l’endettement pour se tailler rapidement une place solide sur le marché du café, des boissons sans alcool et des jus de fruits (Dr. Pepper Snapple) et même des produits d’entretien ménager et personnels. Les travailleurs-euses paient le prix de ce niveau élevé d’endettement, par le biais de restructurations constantes, de fermetures de sites de production et de suppressions d’emplois.