Home

Des centaines de travailleurs-euses de Nestlé Allemagne protestent devant le siège de la société en Suisse, avec un soutien international

4 October 2018 News
Version imprimable

Le 2 octobre, des autocars transportant au total 400 travailleurs-euses de Nestlé de toute l’Allemagne, sont arrivés à Vevey, Suisse, pour une manifestation de masse devant le siège de Nestlé.

Cette action de protestation cible des mesures qui menacent les emplois de quelques 600 travailleurs-euses en Allemagne. Ces mesures devraient permettre de porter la marge opérationnelle du groupe à 18,5%, conformément à l’objectif fixé par le PDG de Nestlé, Ulf Mark Schneider.

NGGVevey3

Ces derniers mois, Nestlé a annoncé la fermeture de l’usine de Lüdwigsburg qui produits des substituts de café et emploie 107 travailleurs-euses ; la fermeture de son laboratoire de contrôle de la qualité à Weiding qui analyse les produits de nutrition infantile et emploie 85 personnes ; l’arrêt de la production à Lüdinghausen (Maggi) et à Biessenhofen (céréales infantiles) avec la suppression de 170 emplois ; et 200 salarié-e-s de plus sont concerné-e-s par des coupes dans les équipes de vente et les services administratifs. Le groupe a de plus lancé une offensive contre les conventions collectives, demandant une révision des coûts salariaux et des conditions de travail.

Lors d’une réunion avec la direction des Ressources humaines du groupe, des représentant-e-s syndicaux-ales des usines concernées lui ont remis des pétitions signées par 17 000 travailleurs-euses de Nestlé et leurs sympathisant-e-s en Allemagne.

La manifestation était organisée par leur syndicat, la fédération allemande des travailleurs-euses de l’alimentation NGG, avec l’assistance de l’UITA et du syndicat suisse UNIA. Les salarié-e-s allemand-e-s de Nestlé ont été rejoints par des représentant-e-s du Secrétariat international de l’UITA, de son organisation régionale latino-américaine et d’organisations affiliées représentant des travailleurs-euses de Nestlé d’Australie, de France, du Royaume-Uni et de Suisse.

NGGVeveySue

La secrétaire générale de l’UITA Sue Longley s’adresse aux manifestant-e-s