Home

Un mémorandum d’accord sur la reconnaissance et les droits syndicaux signé avec Unilever

7 November 2018 News
Version imprimable

La Secrétaire générale de l’UITA Sue Longley et le Secrétaire général d’IndustriALL Global Union Valter Sanches ont signé un mémorandum d’accord sur les droits syndicaux et la reconnaissance syndicale avec Paul Polman, le PDG d’Unilever, le géant mondial des biens de grande consommation. Cet accord a été signé le 31 octobre, lors d’une des réunions bisannuelles régulières avec la société qui ont lieu depuis 2010. Ce mémorandum d’accord formalise le processus d’engagement entre les parties et institue une plateforme permanente pour « faire en sorte que, dans tous les sites d'activités d'Unilever dans le monde, les travailleurs-euses puissent exercer librement leurs droits reconnus internationalement et, en particulier, leurs droits à l'affiliation syndicale et à la négociation collective sans crainte de représailles, de répression ou de toute autre forme de discrimination ». Dans ce texte, « Unilever reconnaît son obligation d'agir pour veiller à ce que ces droits soient respectés de la même manière par les entreprises et leurs sous-traitants qui fournissent des produits, des activités et/ou des services à Unilever ».

IMG_5417%20Adjusted_best_resizedLa signature de ce mémorandum d'accord met également en lumière l'importance de l'action permanente menée par le biais des groupes de travail sur l’Emploi durable et l’Égalité entre les genres, dans le cadre du dialogue sur les droits avec l’entreprise.

« Nous interagissons avec succès sur ces thèmes depuis des années avec Unilever », a dit la Secrétaire générale de l’UITA Sue Longley, « et nous nous réjouissons de cette intensification de notre engagement. Maintenant que le processus est formalisé, nous devons continuer à travailler ensemble pour faire en sorte que les principes énoncés dans le mémorandum d'accord soient solidement ancrés aux échelons régional, national et local dans toutes les opérations mondiales d'Unilever ».

CLIQUEZ ICI POUR LIRE le texte du mémorandum d’accord.