Home

Une grève générale massivement suivie témoigne de l’ampleur du soutien au mouvement pro-démocratie à Hong Kong

8 August 2019 News
Version imprimable

Des centaines de milliers de salarié-e-s des secteurs public et privé ont répondu à l’appel à la grève lancé par la Confédération des syndicats de Hong Kong (HKCTU), un mouvement de grève qui a paralysé la ville. Les salarié-e-s ont organisé des rassemblements sur leurs lieux de travail et participé aux manifestations en soutien des 5 revendications de la HKCTU : le retrait définitif du projet de loi d’extradition ; la libération sans conditions des manifestant-e-s arrêté-e-s ; le retrait de la qualification d’émeute par le gouvernement de la manifestation du 12 juin ; une enquête indépendante sur les violences policières et les abus de pouvoir, et l’instauration pleine et entière du suffrage universel.

La Confédération des syndicats de Hong Kong a pleinement et activement participé au mouvement de contestation qui secoue la ville depuis deux mois, et qui se poursuit aujourd’hui malgré les mises en garde de plus en plus agressives de Pékin. Le refus du gouvernement de Hong Kong d’abandonner définitivement le provocant projet de loi d’extradition, ainsi que la brutalité des forces de police et leur passivité face aux attaques menées contre des manifestant-e-s et des citoyens le 21 juillet par des hommes de main soupçonnés d’être liés aux triades ont intensifié la colère de la population, frustrée par le refus de l’exécutif hongkongais de tenir la promesse faite en 1997 et qui prévoit l'élection du chef de l’exécutif et des membres du Conseil législatif au suffrage universel.

La HKCTU est la seule organisation syndicale indépendante de Chine. L’UITA s’affirme solidaire de la lutte de ses membres.

Le comité régional Asie-Pacifique de l’UITA, réuni à Siem Reap, Cambodge, du 31 juillet au 1er août, a adopté une résolution présentée par le comité régional des jeunes travailleurs-euses qui souligne le rôle significatif joué par les organisations affiliées de l’UITA et « la manière dont les jeunes ont joué un rôle crucial pour maintenir la dynamique des manifestations au cours de plusieurs mois ». Le comité régional a indiqué qu’il appuyait vigoureusement les revendications du mouvement de contestation et appelé « au soutien de nos jeunes et de nos syndicats à Hong Kong en organisant des actions de solidarité sous la bannière :   « Pas de loi d’extradition ! Soutenons les jeunes et les syndicats de Hong Kong pour défendre la  démocratie ! »