Home

À la conférence de Coca-Cola sur les droits humains, les syndicats protestent contre les nombreuses violations commises par l’entreprise

18 September 2019 News
Version imprimable

Le 12 septembre dernier, les participants de la 11e Conférence sur les droits de la personne et l’entreprise, organisée par The Coca-Cola Company à son siège à Atlanta, ont été accueillis par un groupe de cinquante syndicalistes dénonçant les violations des droits de l’homme perpétrées chez Coca-Cola à travers le monde (pour en savoir plus).

Les affiliées nord-américaines de l’UITA UFCW, BCTGM, RWDSU/UFCW, TeamstersU/UFCW, Teamsters et Unite ont rejoint Mark Lauritsen, Président de l’UITA, et les représentants du Secrétariat international de l’UITA afin de mettre les participants et les intervenants face aux contradictions flagrantes de Coca-Cola, entre leurs belles paroles et leurs violations des droits fondamentaux des travailleurs-euses en Haïti, en Indonésie, en Irlande et aux États-Unis.

La Secrétaire générale de l’UITA, Sue Longley, a réaffirmé le soutien de l’UITA aux travailleurs-euses du système mondial Coca-Cola qui luttent pour l’exercice de leurs droits : « C’est pure hypocrisie de la part de Coca-Cola que d’organiser une conférence sur les droits humains alors que dans quatre pays, leurs propres employé-e-s qui luttent depuis des années pour faire valoir leurs droits fondamentaux rencontrent une forte opposition de la part de l’entreprise, et subissent du harcèlement et des pressions. Il est grand temps pour TCCC de prendre des mesures concrètes pour respecter ses obligations en matière de droits de l’homme au lieu de se livrer à des exercices de style en relations publiques. »

Cliquez ici pour plus de photos de la manifestation