Home

Le Parlement européen vote en faveur de la taxe sur les transactions financières – il reste à la mettre en œuvre!

21 March 2011 News
Version imprimable

Les députés de toutes allégeances au Parlement européen, appelés à voter à Strasbourg le 8 mars, ont massivement voté en faveur de l’adoption de la proposition de taxe sur les transactions financières (TTF) présentée par les Eurosocialistes comme solution de rechange à l’austérité.Le Parlement européen a approuvé un rapport de la députée socialiste grecque Anni Podimata appelant à l’instauration d’une taxe de 0,05 % sur toutes les transactions financières au niveau européen, dans une première étape vers une mise en œuvre mondiale.

L’UITA demande une taxe sur les transactions financières pour faire obstacle à l’activité spéculative depuis plus de dix ans, faisant valoir qu’il est éminemment faisable d’imposer unilatéralement une telle taxe dans les centres financiers importants même si une taxe mondiale reste l’objectif ultime.

Les Européens pour la réforme financière – une initiative que l’UITA a été parmi les premières à endosser – ont fait pression sur les députés dans la montée vers le vote et ont réussi à faire envoyer plus d’un demi-million de messages aux eurodéputés.

Même au niveau modeste de 0,05 %, les partisans de la TTF estiment que la taxe pourrait générer plus de 200 milliards d'euros à l'échelle de l'Europe – le double du budget actuelle de l’UE – et au moins 650 milliards d’euros si elle était implantée dans le monde entier.

La tâche sera maintenant de lutter pour une mise en œuvre concrète de la taxe – et de renforcer des initiatives similaires dans les autres grands centres financiers.
Les remarques faites par le commissaire Semeta immédiatement après le vote montrent bien l’ampleur de l’opposition à la mise en œuvre. Malgré le résultat du vote, 529 en faveur et 127 contre, Semeta a déclaré qu’il était « irresponsable » et « prématuré » d’implanter une TTF dans l’Union européenne.