Home

Doux: Liquidation du pôle frais confirmée, 1000 travailleurs perdent leur emploi

18 October 2012 News
Printer-friendly version

Le 10 septembre 2012, le Tribunal de commerce de Quimper a validé les offres de reprise partielle de cinq sites sur les huit du "pôle frais" du groupe volailler Doux. 700 emplois seraient sauvegardés sur environ 1 700. Les sites de Graincourt (Pas-de-Calais), La Vraie-Croix (Morbihan), et Le Pontet (Vaucluse) n'ont pas fait l'objet d'offre de reprise, et seront, en conséquence, fermés.

Il s'agit d'une reprise "partielle". Cela signifie que, en plus des travailleurs des usines à fermer, ceux des autres usines risquent de perdre leur emploi car il y aura probablement des réductions de personnel.

Le reste du Groupe, à savoir les pôles export et produits élaborées, continue en situation de redressement judicaire. Doux a présenté son plan de continuation, ce qui n'a pas rassuré les syndicats, qui craignent de nouvelles suppressions d'emplois.

En particulier, FGA-CFDT et FTGA-FO réclament un plan qui prévoit la formation qualifiante que les travailleurs de la volaille en France n'ont jamais eu et qui tient compte de l'incidence élevée de TMS chez les travailleurs de Doux, le résultat de nombreuses années de travail dans des mauvaises conditions.

Voir aussi: Le tribunal décide la liquidation du pôle frais de Doux