Home

Le gouvernement français juge que le groupe Accor viole les principes directeurs internationaux relatifs au comportement responsable des entreprises

10 January 2013 News
Printer-friendly version

Après deux ans d’une enquête menée dans le cadre de la saisine déposée par l’UITA au nom de ses affiliées au Canada et au Bénin, le point de contact national (PCN) du gouvernement français, chargé de la mise en œuvre des Principes directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales, a déterminé qu’Accor a systématiquement contrevenu à ces principes et que des « blocages » doivent être surmontés pour que le groupe se conforme aux dispositions de ces principes.

Le communiqué du PCN fait suite à la récente décision prise par la Commission des relations du travail de l’Ontario qui souligne les activités illégales d’Accor, les menaces et les informations fallacieuses visant les militants/es syndicaux/ales de l’un des trois établissements Novotel de la province que UNITE HERE cherche à syndiquer.

Le communiqué souligne qu’Accor a également violé ces Principes directeurs en refusant de négocier de bonne foi avec le syndicat reconnu SYNOVO au Novotel Cotonou au Bénin, dont les membres cherchent à obtenir une convention collective depuis 12 ans.