Home

Une nouvelle déréglementation de l’inspection des usines de volaille mettra en danger péril les travailleurs/euses et les consommateurs

29 July 2013 News
Printer-friendly version

Le département de l’Agriculture américain a proposé des modifications de son programme d’inspection de l’abattage des volailles qui prévoient que les producteurs ne seront plus obligés d’effectuer des prélèvements pour vérifier la présence de salmonelles ou de campylobacter et qui permettront de porter la vitesse des chaînes de production à 175 volailles par minute. La Safe Food Coalition et la Worker Health and Safety Coalition (dont fait partie l’affiliée de l’UITA UFCW) ont écrit au Bureau américain de l'information et des affaires réglementaires (Office of Information and Regulatory Affairs - OIRA) pour demander que ces propositions soient rejetées.

Celles-ci permettent en outre que chaque usine puisse décider du niveau de contusions, de plumes, de bile et d’aliments ingérés acceptable pour les volailles abattues. Le rôle des inspecteurs fédéraux sera réduit à néant et les inspections seront effectuées par des employés/es, formés/es ou non.

De récentes études ont démontré que jusqu’à 72 pour cent des travailleurs/euses de cette industrie extrêmement dangereuse souffrent de maladies ou de blessures graves. Augmenter la vitesse des chaînes de production et supprimer un système d'inspection uniforme ne fera qu’accroître les risques pour les travailleurs/euses et les consommateurs.