Home

Avancée en Allemagne dans la lutte contre le dumping salarial

27 September 2013 News
Printer-friendly version

Suite aux pressions exercées par le syndicat allemand des travailleurs/euses de l’alimentation NGG, les quatre principales sociétés allemandes de la viande ont accepté d’entamer des négociations sur le salaire minimum.

Les sociétés allemandes du secteur de la viande ont été vivement critiquées pour leur pratique consistant à employer en sous-traitance des travailleurs/euses originaires  des pays d’Europe de l’Est dans leurs abattoirs. Les médias rendent régulièrement compte d’une main d’œuvre exploitée, de salaires de misère et de conditions de vie et de travail inhumaines. D’autres pays de l’UE ont demandé une intervention des autorités européennes face à cette concurrence déloyale.

Tonnies, Vion, Westfleisch et Danish Crown abattent près de 60 pour cent des porcs en Allemagne. Cela signifie que ces sociétés emploient plus de la moitié des travailleurs/euses du secteur. Un accord salarial avec NGG pourrait ainsi être déclaré valide pour l’ensemble du pays par le ministère du Travail. La part de marché combinée de ces quatre sociétés est suffisamment importante pour garantir que le salaire minimum soit appliqué à la totalité du secteur.

Les négociations doivent débuter le 22 octobre.