Home

Égalité maintenant ! Journée internationale des femmes 2014

6 March 2014 News
Printer-friendly version

InternationalWomensDay2014

L’écart moyen de salaires entre les hommes et les femmes, qui se situait déjà au niveau inacceptable de 20 pour cent en 2008, continue à se creuser sous les effets conjugués de la récession, des mesures d’austérité et des attaques contre les services publics. Le refus persistant d’accorder aux femmes actives un salaire égal pour un travail égal n’est que l’un des exemples concrets du statut inférieur dans lequel sont maintenues les femmes. Dans de nombreuses parties du monde, les femmes continuent en outre à souffrir de discrimination, de violences, de harcèlement sexuel et d’un accès moindre à l’éducation, à la sécurité sociale et aux droits civiques et légaux. Les disparités sociales et l’écart salarial sont les plus marqués dans les secteurs à bas salaires, là où les syndicats sont le moins forts, notamment dans l’agriculture, l’hôtellerie, le tourisme et le travail domestique, pour citer les domaines de compétences de l’UITA.

Le 8 mars 2013, des réunions et des manifestations avaient été organisées dans 11 villes de 6 pays de la région Asie-Pacifique, dont l’Inde, l’Indonésie, le Pakistan, les Philippines, la Malaisie et la Thaïlande, sous la bannière « Women’s Voices Shake the World ». A l’occasion du 8 mars 2014, un plus grand nombre d’affiliées d’un plus grand nombre de pays prévoient des actions plus vastes et plus visibles dans plusieurs villes de toutes les régions de l’UITA – et elles ont  produit l’affiche qui figure en tête de l’article pour illustrer leurs luttes.

La Journée internationale des femmes trouve son origine dans une grève organisée le 8 mars 1857 par les ouvrières du textile à New York pour revendiquer leurs droits. Au niveau international, elle fut adoptée comme Journée des femmes par la seconde conférence de l’Internationale socialiste des femmes réunie à Copenhague en 1910, puis célébrée pour la première fois en 1911 par des millions de travailleurs/euses d’Allemagne, d’Autriche, du Danemark et de Suisse.

La Journée internationale des femmes a été créée par le mouvement ouvrier socialiste et il est  toujours aussi vrai aujourd’hui que l’adhésion à un syndicat est le meilleur rempart contre la discrimination. La lutte la plus importante reste celle pour le droit de tous/tes les travailleurs/euses à adhérer à et à être représentés/es par un syndicat.

housekeepers170De nombreux membres de l’UITA manifesteront dans le cadre de la campagne Mettez mon lieu de travail en ordre – Dignité pour le personnel d’étage, lancée l’an dernier par l’UITA. Le personnel d’étage –  en grande majorité féminin, souvent des travailleuses migrantes – souffre de faibles rémunérations, de l’insécurité de l’emploi et d’une féroce opposition à la syndicalisation, dans un emploi qui est de plus devenu l’un des plus invalidant physiquement à cause de l’accélération du rythme de travail. Cette campagne comporte plusieurs facettes, mais son objectif principal est d’accroître le taux de syndicalisation et de mobilisation du personnel d’étage. Pour en savoir plus, cliquez ici.