Home

Mondelez supprime des emplois syndiqués après avoir demandé des concessions impossibles

4 August 2015 News
Printer-friendly version

Mondelez supprimera 600 emplois syndiqués et fermera 9 chaînes de production de son usine de Chicago aux États-Unis dans le cadre du transfert de la production à Salinas, Mexique.

En mai dernier, la société avait demandé à l’affiliée de l’UITA BCTGM d’accepter des économies annuelles de USD 46 millions pour préserver 345 emplois, sans pour autant avancer de propositions financières concrètes pour examen par le syndicat.

Selon le coordonnateur des campagnes internationales de BCTGM, Ron Baker, « Il était clair pour le syndicat et nos membres de Chicago que la société était parfaitement consciente du fait que l’ampleur du sacrifice demandé aux travailleurs/euses n’était pas seulement inacceptable, mais irréalisable. Cette exigence d’économies annuelles de USD 46 millions se renouvellerait sans cesse et obligerait nos membres à travailler pour un salaire de misère».

Le récit complet figure dans le dernier numéro de Réseau syndical Mondelez