Home

PepsiCo : « les pratiques antisyndicales portent préjudice à l’avenir de nos enfants ! »

6 November 2015 News
Printer-friendly version

bustingmyfutureSatyajit Debnath, père d’un jeune enfant, rêvait de pouvoir construire une maison en dur pour remplacer la cabane de bambou dans laquelle il vit avec sa famille. Il économisait dans ce but lorsqu’il était employé dans un entrepôt sous contrat exclusif avec PepsiCo, mais il a été licencié pour avoir défendu ses droits en tant que travailleur. Aujourd’hui, il se demande avec inquiétude si la cabane précaire dans laquelle ils vivent résistera aux prochaines pluies de mousson. ENVOYEZ UN MESSAGE A PEPSICO.

Satyajit a été licencié en même temps que 161 autres travailleurs employés dans les entrepôts, pour avoir formé un syndicat. A la suite de pressions dans le cadre d’une campagne internationale, PepsiCo a indiqué qu’elle n’avait aucune obligation ou responsabilité envers ces travailleurs. Elle est toutefois intervenue pour que de nouveaux emplois leur soient proposés, mais à condition qu’ils renoncent formellement, par une déclaration qu’on leur a présenté à tort comme étant juridiquement contraignante, à adhérer à un syndicat à l’avenir. Avec le soutien de l’UITA, Satyajit et d’autres travailleurs qui refusaient ces conditions illégales et humiliantes ont formé un Comité d’action pour défendre leurs droits. « J’ai besoin de retrouver mon emploi » dit Satyajit, «  mais si nous sommes des travailleurs, alors nous devons avoir le droit d’être membre d’un syndicat ».

L’UITA insiste sur le fait que Satyajit et ses collègues du Comité d’action doivent être réintégrés ou offerts un autre emploi au sein des opérations mêmes de PepsiCo, avec le paiement intégral de leur salaire depuis la date du licenciement et la garantie que leurs droits fondamentaux seront respectés. CLIQUEZ ICI POUR ENVOYEZ UN MESSAGE A PEPSICO !

pepsisqueezebanner