Home

Mondelez serait en train d’embaucher des briseurs de grève en vue des négociations collectives aux États-Unis

24 February 2016 News
Printer-friendly version

Selon un article paru dans le journal syndical Northwest Labor Press (cliquer ici pour lire l’article - en anglais), Mondelez a embauché des briseurs de grève dans la perspective des négociations nationales avec l’affiliée de l’UITA BCTGM. Ces négociations devraient déboucher sur un accord qui couvrira 5 usines de biscuits Nabisco et trois centres de distribution.

Plusieurs semaines avant que commencent formellement les négociations, le 16 février, une société appelée Huffmaster Crisis Response, qui fournit des travailleurs/euses de remplacement et du personnel de sécurité, et qui se décrit comme « une société de premier plan en matière de conseil de gestion de grève », a commencé à publier en ligne des annonces de recrutement de travailleurs/euses temporaires qualifiés « pour un éventuel conflit social qui pourrait se produire le ou aux environs du 29 févier 2016 », la date même à laquelle arrive à échéance la convention collective pour les sites Nabisco. Les annonces ne citent pas nommément  Mondelez ou Nabisco, mais proposent une embauche dans chacune des villes où sont situées les usines de production.

L’article indique également que les représentants/es syndicaux/ales de la boulangerie Nabisco de Portland, Oregon, ont observé que des travailleurs de remplacement avaient déjà été introduits sur le site pour observer le travail effectué par les membres syndicaux.