Home

Unite s'attaque au vol des salaires dans les hôtels de luxe en Nouvelle-Zélande

11 March 2016 News
Printer-friendly version

HousekeeperatHotel

L'affiliée de l'UITA Unite a révélé les pratiques douteuses de certains des hôtels les plus prestigieux de Nouvelle-Zélande et aidé les travailleurs/euses à faire face à ce problème. Depuis quatre ans, Unite enquête sur une pratique appelée " système de crédit ", utilisée par plusieurs marques bien connues de l'hôtellerie. Ce système indique aux travailleurs/euses le temps dont ils/elles disposent pour nettoyer une chambre, obtenant des " crédits " pour le nombre de minutes supposément consacrées à nettoyer chaque chambre. Leurs relevés des heures de travail, basés sur ces crédits théoriques, ne reflètent pas leur temps de travail réel ni le temps passé à nettoyer les chambres et ils/elles ne sont donc pas payés/es pour la totalité des heures travaillées.

Unite estime que les hôtels utilisant cette pratique contreviennent à la loi. Lorsque le syndicat a contesté cette pratique devant les tribunaux, il a eu gain de cause, obtenant dans certains cas des indemnités pour les heures travaillées mais non rémunérées. Le syndicat a également mené des activités éducatives auprès des travailleurs/euses du secteur - à qui l'on fait penser que cette pratique est légale - pour qu'ils/elles identifient et réfutent cette pratique.