Home

Les affiliées européennes du secteur de la viande demandent que des mesures soient prises pour mettre fin aux abus

31 October 2016 News
Printer-friendly version

Le 19 octobre, le syndicat allemand des travailleurs/euses de l’alimentation NGG a organisé une conférence pour les affiliées européennes de l’UITA du secteur de la viande à Rheda-Wiedenbrück où est basée Tönnies, la plus grande société allemande de transformation de la viande. D’après NGG, 3500 des 4000 employés/es de la chaîne de production de l’usine locale ont des contrats de travail temporaires.

Malgré l’instauration d’un salaire minimum et l’existence d’une convention collective volontaire pour l’ensemble de l’industrie de la viande en Allemagne, de nombreux/euses travailleurs/euses migrants/es continuent à être logés/es dans des conditions déplorables, avec des bas salaires et des déductions exorbitantes pour le transport et le logement.

Les affiliées de l’UITA ont appelé les sociétés de la viande à assumer leurs responsabilités concernant la situation des droits des employés/es de leurs sous-traitants, à renforcer les services d’inspection du travail et à une campagne d’information du public citant les noms des sociétés coupables de violations des droits.

L’UITA-EFFAT appelle également à une révision de la Directive sur le détachement des travailleurs/euses de façon à promouvoir le traitement égal, améliorer les conditions de travail des travailleurs/euses détachés/es et mettre un terme aux lacunes juridiques qui permettent les abus et l’exploitation de ces travailleurs/euses.

Lire plus ici (en anglais).