Home

Les décrets de l’administration américaine visant les réfugiés/es et les immigrés/es auront des répercussions pour le secteur de la viande

2 February 2017 News
Printer-friendly version

Les décrets signés par le président Trump, instituant l’arrêt de l’accueil de réfugiés/es sur le sol américain pendant quatre mois et le gel de l’entrée des ressortissants/es de sept pays à majorité musulmane du Moyen-Orient pendant 90 jours, auront de profondes répercussions sur l’industrie du conditionnement de la viande aux États-Unis.

Mark Lauritsen, directeur de la division de la transformation des aliments de United Food & Commercial Workers Union (UFCW), affilié à l’UITA, a indiqué au Wall Street Journal que sur les 250.000 travailleurs/euses syndiqués/es des usines de transformation de la viande et de la volaille, des dizaines de milliers étaient des réfugiés/es et qu’il est fréquent que les réfugiés/es soient embauchés/es comme primo-demandeurs d’emploi dans les usines de conditionnement de la viande.

Les brochures syndicales sont imprimées dans plusieurs autres langues que l’anglais et l’espagnol. De nombreux/euses réfugiés/es sont originaires de Somalie, l’un des pays dont les ressortissants/es sont visés/es par l’interdiction d’entrée pour 90 jours au moins.

L’UFCW aide aussi activement les immigrés/es à obtenir les papiers nécessaires pour travailler légalement aux États-Unis et les mesures politiques envisagées par la Maison Blanche pour déporter une grande partie de ces travailleurs/euses signifient que le syndicat devra lutter avec opiniâtreté à l’avenir pour défendre ses membres.