Home

Des chaînes hôtelières réagissent à la campagne de l’UITA contre le harcèlement sexuel

20 September 2018 News
Printer-friendly version

Marriott_India_HEFOIEn juin dernier, l’UITA a lancé une campagne mondiale demandant que des mesures concrètes soient prises pour protéger les employé-e-s des agressions et du harcèlement sexuel, endémiques dans le secteur hôtelier. Initialement, la campagne appelait le premier groupe hôtelier mondial Marriott à négocier un accord détaillé avec l’UITA comprenant des mesures pour prévenir le harcèlement sexuel.

Marriott a donné une réponse négative à la proposition de négociation avancée par l’UITA, mais a annoncé le 6 septembre que ses employé-e-s aux États-Unis seraient tous-tes équipé-e-s de boutons d’alerte, qui permettent aux victimes d’une agression de demander une assistance immédiate dans une situation à risque, d’ici 2020, et que ce sera également la norme dans d’autres pays, selon un calendrier non spécifié. Les chaînes internationales Hilton, Hyatt, IHG et Wyndham ont annoncé qu’elles prendraient des mesures similaires pour leurs hôtels aux États-Unis.

Si cette action ponctuelle est bienvenue, elle n’est que la première étape de la recherche de solutions globales aux différentes formes de violences qui sévissent dans le secteur. Le président de l’affiliée nord-américaine UNITE HERE, Donald « D » Taylor, a adressé un courrier à Marriott dans lequel il soutient le principe de négociations avec l’UITA afin de mettre en place des mesures qui encouragent les employé-e-s à porter plainte et qui garantissent leur sécurité et la sécurité de leur emploi dans tous les hôtels de la marque Marriott dans le monde.

Les affiliées se sont engagées à poursuivre la campagne et à demander que Marriott négocie avec l’UITA.