UITA / Nouvelles de l'UITA sur les Femmes au travail

Projet Femmes progresse dans les pays d’Afrique de l’Ouest

COORDI2.jpg

Les coordinatrices nationales du projet Femmes UITA des pays d’Afrique de l’Ouest se sont réunies à Dakar, Sénégal, du 6 au 10 décembre 2010 pour évaluer les résultats de 2010 et planifier les activités en 2011.

Elles ont été accompagnées dans leurs travaux par la coordinatrice régionale, Adwoa Sakyi, et la coordinatrice sous-régionale, Assétou Soumaré.

Les participantes ont salué les efforts faits par les coordinations au Bénin et au Niger pour promouvoir la ratification de la Convention 183 sur la Protection de la Maternité. Dans les deux pays le processus de ratification est en bonne voie. Au Burkina, où le gouvernement a autorisé la ratification en février 2009, l'application de ses décrets est en cours.
Au Mali, premier pays africain d'avoir ratifié la convention (en 2008), la coordination fait un travail de suivi et information surtout dans les communes rurales afin d'assurer que les femmes connaissent leur nouveaux droits.

Un Guide d’orientation pour la mise en place d’un programme de formation en sécurité et santé au travail des femmes travailleuses a été élaboré en collaboration avec le programme sous-régional de l’UITA/OIT en SST. Suite aux premiers cours initiés au Burkina Faso, Bénin, Côte d’Ivoire et Niger il y a maintenant des informatrices / points focaux femmes en SST, des femmes intégrées au sein des Comités en Sécurité et Santé et l’établissement de nouveaux CSST.
Selon un rapport de Burkina Faso, la formation en SST a eu des conséquences concrètes pour les femmes enceintes dans le secteur de l’agriculture
 Elles ne sont plus obligées d’effectuer des trajets de longues distances et/ou des trajets à moto
 Elles doivent être équipées de protection appropriée si elles sont en contact avec des pesticides et avoir la possibilité de changer de poste de travail.

Le programme de formation en SST pour les femmes a été présenté par la coordinatrice du Burkina Faso, Assétou Traoré, au Salon africain de la prévention des risques professionnels (SAPRIP) qui a eu lieu 8-11 novembre 2010 à Niamey, Niger.
Cette présentation ainsi que les autres faites par la délégation de l’UITA ont attiré beaucoup d’intérêt parmi les participants.

Les efforts de recrutement et organisation des femmes ont continué dans tous les pays concernés. Une moyenne de 150 nouvelles adhérentes a été inscrites par chaque coordination. En Côte d’Ivoire, six nouveaux comités de femmes ont été établis dans le secteur agricole ainsi que dans la conserverie du thon pendant qu’au Niger, cinq sections syndicales de l’économie informelle ont été établies dans la communauté urbaine de Niamey.

D’autre part, la première réunion sous-régionale pour les employé/es de maison a eu lieu au Bénin en août 2010. Cette réunion a contribué à intégrer les pays francophones de l’Afrique dans le réseau régional africain des employées de maison.