Publié : 13/06/2024

Les travailleurs et travailleuses agricoles des fermes de Highline Mushrooms en Colombie-Britannique se syndiquent et rejoignent le syndicat des Travailleurs et travailleuses unis de l'alimentation et du commerce (TUAC) Canada, affilié à l'UITA. L'industrie du champignon repose essentiellement sur le travail de travailleurs-euses migrant-e-s qui travaillent de longues heures, sont payé-e-s à la pièce ou gagnent à peine plus que le salaire minimum. Dans une structure d'entreprise complexe, Highline Mushrooms est une filiale du conglomérat japonais Sumitomo, qui possède également le géant de l'agroalimentaire Fyffes, lequel s'est engagé à défendre les droits humains et du travail dans ses principes d'entreprise, notamment en promettant de respecter les droits fondamentaux des travailleurs-euses fondés sur la liberté d'association telle que définie par l'OIT.

  • Les travailleurs-euses de Highline Mushrooms font valoir leur droit fondamental d'adhérer à un syndicat et de négocier collectivement ; s'ils et elles obtiennent gain de cause, il s'agira du plus grand groupe de travailleurs-euses agricoles à adhérer à un syndicat dans l'histoire du Canada.
  • Les travailleurs-euses agricoles font partie des travailleurs-euses les plus vulnérables au Canada. Ils et elles ne sont pas protégé-e-s alors qu'ils-elles travaillent pour des conglomérats agroalimentaires internationaux qui pèsent des milliards.
  • L'industrie canadienne du champignon rapporte à elle seule plus de 650 millions de dollars par an, avec plus de 250 champignonnières employant plus de 5000 travailleurs-euses agricoles.
  • Les travailleurs-euses de Fyffes et les membres de la STAS, affiliée à l'UITA, font également campagne pour les droits syndicaux et la protection de la santé et de la sécurité dans les plantations de melons au Honduras.

Shawn Haggerty, président national de TUAC Canada, a déclaré : « Nous soutenons les travailleurs et travailleuses de Highline Mushrooms pour leur courage et leur détermination à faire valoir leurs droits fondamentaux en matière de travail, malgré de nombreux défis. Les droits du travail sont des droits humains, et TUAC Canada les soutiendra dans leurs efforts pour améliorer leur lieu de travail – et leur secteur – par le biais de la négociation collective. »

 

Nous soutenons les travailleurs et travailleuses de Highline Mushrooms pour leur courage et leur détermination à faire valoir leurs droits fondamentaux en matière de travail, malgré de nombreux défis. Les droits du travail sont des droits humains, et TUAC Canada les soutiendra dans leurs efforts pour améliorer leur lieu de travail – et leur secteur – par le biais de la négociation collective.
Shawn Haggerty, président national, TUAC Canada