Publié : 05/08/2021

Les membres de Unite the Union présents chez Jacobs Douwe Egberts (JDE) ont voté massivement en faveur d'un accord qui met fin à la tentative de JDE de « licencier et réembaucher » près de 300 travailleurs-euses employé-e-s à JDE Banbury (Royaume-Uni). L'accord comprend des améliorations des taux de salaire de base et des primes de poste. Il préserve également d'autres conditions d'emploi.

  • Unite a annoncé le 4 août 2021 que ses membres chez JDE avaient voté à 81%, sur un taux de participation de 93%, pour accepter l'accord conclu après trois semaines d'intenses négociations avec la direction de JDE.
  • Ce résultat positif fait suite à des mois d'actions syndicales, qui ont reçu un large soutien communautaire et politique au Royaume-Uni.
  • Au cours du conflit, de nombreuses affiliées de l'UITA ont écrit à la direction de JDE pour lui demander de retirer les notifications de licenciement et de réembauche afin de permettre la tenue de négociations constructives entre JDE et Unite sur les conditions d'emploi. Les affiliées de l'UITA ont également envoyé des messages de soutien à Unite et à ses membres chez JDE.
  • L'UITA et Unite remercient les affiliées de l'UITA pour leur immense solidarité et leur soutien.

Joe Clarke, responsable national de Unite, a déclaré : « Ce résultat est le fruit d'une action syndicale intense et très médiatisée et d'une campagne de mobilisation soutenue par les membres de Unite, le mouvement syndical, y compris les affiliées de l'UITA, et la communauté... Il est maintenant possible de reconstruire les relations avec la direction dans les mois et les années à venir. »

 

Ce résultat est le fruit d'une action syndicale intense et très médiatisée et d'une campagne de mobilisation soutenue par les membres de Unite, le mouvement syndical, y compris les affiliées de l'UITA, et la communauté... Il est maintenant possible de reconstruire les relations avec la direction dans les mois et les années à venir.
Joe Clarke, responsable national de Unite