Publié : 11/05/2022

Suite à l'arrestation, le 11 mars 2022, des défenseurs de longue date des droits des travailleurs-euses Haleh Safarzadeh et Alireza Saghafi, l'UITA a écrit au gouvernement iranien pour demander leur libération immédiate et inconditionnelle. Après leur arrestation, les deux personnes ont été immédiatement emmenées à la prison de Kachuei à Karaj pour purger des peines d'un an datant de 2019.

Avec les autres fédérations syndicales internationales, l'UITA co-parraine une nouvelle campagne LabourStart, et nous appelons tous les membres à soutenir et promouvoir la campagne ICI !

  • Safarzadeh, enseignante, et Saghafi, écrivain et mécanicien automobile, travaillent au sein du Center for Workers' Rights, informant les travailleurs-euses de leurs droits fondamentaux et défendant les victimes de la répression.
  • Les deux ont été arrêté-e-s pour la première fois avec d'autres défenseur-e-s des droits des travailleurs-euses le 26 avril 2019, à l'approche des célébrations du 1er mai prévues dans tout l'Iran. Les deux ont été jugé-e-s et condamné-e-s plus tard dans l’année pour des accusations fallacieuses de « propagande contre le système ».

La Secrétaire générale de l'UITA, Sue Longley, a déclaré : « La campagne pour la libération de Haleh Safarzadeh et Alireza Saghafi ne fera que croître jusqu'à leur libération. Le temps est venu pour le gouvernement iranien de libérer ces défenseur-e-s des droits des travailleurs-euses. »

La campagne pour la libération de Haleh Safarzadeh et Alireza Saghafi ne fera que croître jusqu'à leur libération. Le temps est venu pour le gouvernement iranien de libérer ces défenseur-e-s des droits des travailleurs-euses.
Sue Longley, Secrétaire générale de l'UITA