ORGANISER, COMBATTRE ET GAGNER !
S'organiser et gagner notre combat pour les droits alimentaires
et un système alimentaire durable


ORGANISER :

  • Garantir un salaire décent à tous les travailleurs-euses du secteur alimentaire afin qu'ils-elles et leurs familles bénéficient de la sécurité alimentaire, en accordant une attention particulière à l'amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs-euses agricoles.
  • Élaborer des campagnes d'organisation stratégiques pour les syndicats agricoles afin de les aider à accroître le taux de syndicalisation sur les lieux de travail ruraux.
  • Accroître la capacité des syndicats à négocier des systèmes alimentaires durables.
  • Développer un réseau de syndicats engagés dans le travail sur le droit à l'alimentation qui soutiendront le travail de l'UITA, en particulier au sein du Comité de la sécurité alimentaire mondiale de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).
  • Soutenir et promouvoir des systèmes de production et de transformation des aliments plus proches du point de consommation et s'organiser pour une plus grande adhésion syndicale dans le cadre de la croissance potentiellement importante des emplois que cela créerait.
  • Développer des alliances avec les organisations de la société civile, y compris les organisations d’agriculteurs-trices familiaux, en partageant nos points de vue sur la manière de garantir que les ressources alimentaires mondiales sont utilisées pour le bien commun.

COMBATTRE :

  • Pour des politiques applicables en matière de pesticides, fondées sur la réduction de l'utilisation et l'interdiction des pesticides les plus toxiques, dans le cadre de la transition vers l'agriculture biologique.
  • Pour que les gouvernements remplissent leurs obligations découlant des traités internationaux afin de garantir à leurs citoyens-ennes une alimentation et une eau potable adéquates, abordables et sûres, par exemple en établissant des organes nationaux pour surveiller et faire respecter les droits alimentaires et en incluant le droit à l'alimentation dans les constitutions nationales.
  • Pour l'acceptation universelle du fait que le travail décent et les salaires décents sont essentiels aux politiques de réalisation du droit à l'alimentation aux niveaux national et international.
  • Pour un système alimentaire durable basé sur un travail décent et des salaires décents pour les travailleurs-euses de l'ensemble du système alimentaire.
  • Pour que le gouvernement retrouve le pouvoir de constituer/reconstruire et d'utiliser des réserves alimentaires stratégiques afin de limiter la volatilité des prix et d'assurer un rendement adéquat aux petit-e-s producteurs-trices et un salaire décent aux travailleurs-euses.
  • Pour limiter les investissements dans les matières premières et les indices futurs, et pour un investissement réel dans l'agriculture qui puisse bénéficier aux travailleurs-euses et soutenir une transition vers une production alimentaire socialement et écologiquement durable.

WIN :

  • L'inclusion des syndicats dans l'élaboration d'une politique nationale sur l'utilisation des pesticides et la sécurité alimentaire.
  • L'accès universel à l'eau potable pour les travailleurs-euses agricoles.
  • Des accords internationaux avec les entreprises agro-alimentaires qui facilitent l'organisation tout au long de la chaîne d'approvisionnement pour faire progresser le droit à l'alimentation, y compris un salaire décent pour les travailleurs-euses agricoles.
  • La création de réserves alimentaires stratégiques au niveau national et international dans l'intérêt des travailleurs-euses et des petit-e-s producteurs-trices de denrées alimentaires.
  • Des limitations et une réglementation significative de la spéculation financière sur les marchés des matières premières.