Home

Les syndicats finlandais militent pour l’interdiction des contrats zéro heure

4 February 2015 News
Version imprimable

Les centrales syndicales finlandaises et leurs affiliées soutiennent vigoureusement une initiative citoyenne qui obligerait le Parlement à débattre de et à adopter une loi interdisant les contrats zéro heure.

Les jeunes militants/es syndicaux/ales ont en particulier été en première ligne de l’Operaatio vakiduuni (Opération emploi stable), une initiative qui a pour objectif de récolter 50.000 signatures et qui obligerait, si elle est acceptée par le Parlement, les législateurs à préparer un projet de loi interdisant ce type de contrats qui se sont étendus à tous les secteurs d’emplois.

En sus de l’interdiction de contrats qui ne mentionnent pas d’heures de travail spécifiques, l’ « Opération emploi stable » demande également une semaine de travail hebdomadaire garantie de 18 heures et une hausse des allocations chômage pour les travailleurs/euses à temps partiel, de meilleures conditions pour les salariés/es embauchés/es par le biais d’agences d’intérim et des informations préalables sur les heures de travail dans les contrats à temps partiel.