Home

Le gouvernement finlandais doit abandonner son attaque contre les droits syndicaux!

16 September 2015 Urgent Action
Version imprimable

Le nouveau gouvernement finlandais de coalition de droite a annoncé son intention de réduire unilatéralement les salaires et avantages négociés collectivement avec une législation qui viole les droits fondamentaux des syndicats, les conventions de l’OIT et les instruments internationaux et européens relatifs aux droits humains.

Le 9 septembre, le nouveau gouvernement de droite a annoncé une série de mesures qui doivent faire l’objet de textes législatifs contraignants, alors que les conventions collectives existantes arrivent à échéance l’an prochain. Celles-ci comprennent une réduction substantielle de la rémunération des heures supplémentaires, du travail de nuit et de week-end, la suppression de la rémunération du premier jour de congé maladie et une baisse de la rémunération du congé maladie entre le deuxième et le neuvième jour, la réduction du congé annuel à 30 jours et la suppression de deux jours fériés nationaux, qui deviennent des jours ouvrables ou des jours fériés non rémunérés.

Les syndicats estiment que ces mesures correspondent à une baisse de 4 à 6 pour cent des rémunérations, et qu’elles pénalisent particulièrement les travailleurs/euses les plus vulnérables, notamment les travailleuses et les travailleurs/euses à temps partiel.

Les centrales nationales SAK, STTK et Akava ont appelé à une grande manifestation le 18 septembre comme première étape dans une lutte pour stopper ce projet de loi. Les affiliées finlandaises de l’UITA, au nom du mouvement syndical national demandent que des messages soient envoyés au Premier Ministre pour soutenir leur campagne.

Vous pouvez les soutenir – CLIQUEZ ICI POUR ENVOYER UN MESSAGE !