Home

La Cour d’appel de Nouvelle-Zélande confirme la protection des droits des employé-e-s intérimaires

23 July 2018 News
Version imprimable

L’affiliée néo-zélandaise de l’UITA E tū s’est félicitée du rejet par la Cour d’appel de Nouvelle-Zélande du recours formé par LSG Skychefs contre la décision d’un tribunal de première instance statuant que des centaines d’employé-e-s intérimaires travaillant pour les services de restauration aérienne de LSG Skychefs étaient bien des employé-e-s de la société.(lien en anglais uniquement)

L’an dernier, le tribunal du travail avait jugé que les employé-e-s intérimaires membres du syndicat avaient droit aux conditions de travail définies par la convention collective négociée entre E tū et LSG Skychefs.

La société est aujourd’hui dans l’obligation de verser les prestations auxquelles ont droit les employé-e-s intérimaires.  

Le secrétaire national adjoint de E tū John Ryall a fait observer que :

« La main d’œuvre intérimaire est régulièrement utilisée par plusieurs sociétés néo-zélandaises pour transférer les risques et les responsabilités de la relation d’emploi à un groupe de travailleurs-euses très vulnérables. Il est temps que les sociétés faisant appel à des employé-e-s intérimaires pour cette raison changent leur modèle d’entreprise. Notre syndicat frappera à la porte d'autres sociétés qui exploitent également une main d’œuvre en grande partie migrante ».