Home

Victoire importante en Nouvelle-Zélande : les travailleurs/euses soumis/es à un lock-out chez Talley’s/AFFCO reprennent le travail !

31 May 2012 News
Printer-friendly version

Après 12 semaines, les 1000 travailleurs/euses chez AFFCO, en grève ou soumis à un lock-out, ont récemment repris le travail à la suite d’un accord conclu entre la société et leur syndicat, le New Zealand Meat Workers Union, tôt dans la journée du mardi 21 mai 2012.

Avec l’assistance de dirigeants maoris et du New Zealand Council of Trade Unions, le syndicat et la société, représentée par le directeur général Andrew Talley, ont signé une convention collective qui prend en compte les principales préoccupations des membres et les enjeux du conflit : la rémunération et la sécurité de l’emploi et le maintien du droit de négociations collectives.

L’accord comprend une augmentation de salaire de 4,3 pour cent et le versement d’une indemnité exceptionnelle à tous/tes les travailleurs/euses soumis/es au lock-out ou en grève. Les travailleurs/es ont été réintégrés/es à partir de mardi et ont repris le travail le mercredi, 22 mai 2012. Les modalités de la précédente convention collective s’appliquent jusqu’à la ratification de la nouvelle convention.

Cette victoire a été remportée grâce à la ténacité et au courage des travailleurs et travailleuses confrontés à un employeur hostile. Malgré les épreuves des 12 dernières semaines, les travailleurs sont restés unis, fermes et solidaires de leur syndicat.

Le New Zealand Meat Workers Union remercie l’UITA, ses affiliées et tous ceux et celles qui ont envoyé des messages de soutien, soulignant le rôle essentiel joué par les pressions nationales et internationales pour amener la société à la table de négociation.

“The Union Won! We’ve Got the Power” (“Le syndicat a gagné! Nous avons le pouvoir!”)
Affiche apposée devant l’usine AFFCO à Imlay
Source : groupe de soutien aux travailleurs/euses en lock-out sur Facebook