Home

Orgie de rachat d’actions par PepsiCo tandis que la famille d’un travailleur licencié souffre de la faim

27 October 2015 News
Printer-friendly version

Dilip

Dilip Naskar, un ancien travailleur des entrepôts, a été licencié deux fois pour avoir défendu ses droits et ceux de ses collègues de travail. La première fois, alors qu’il était employé dans un entrepôt au Bengale occidental, Inde, sous contrat exclusif avec Pepsico, Dilip faisait partie des 162 travailleurs licenciés en 2013 (CLIQUEZ ICI POUR ENVOYER UN MESSAGE À PEPSICO) pour avoir formé un syndicat. Vingt-huit de ces travailleurs, dont Dilip, ont refusé de reprendre le travail dans des conditions humiliantes et illégales et ont formé un Comité d’action pour défendre leurs droits. Dilip a fini pour retrouver un emploi dans une usine proche, mais a été à nouveau licencié après un mois lorsque son patron a découvert qu’il faisait partie de ces vingt-huit travailleurs.

Au moment de son premier licenciement, la fille de Dilip entamait sa scolarité. Parce qu’il n’arrive pas à trouver un emploi stable et décent, la santé et l’éducation de sa fille en pâtissent. Dilip n’a pas les moyens de donner des aliments suffisamment nutritifs à sa fille, qui souffre d’une insuffisance pondérale et est souvent malade. « La société a ruiné la santé de ma fille », dit Dilip qui n’en estime pas moins que la reprise du travail dans les entrepôts ou à l’usine d’embouteillage de PepsiCo doit s’accompagner de garanties que les droits des 28 travailleurs seront respectés.

DilipAlors que Dilip et les autres membres du comité d’action sont confrontés au chômage et à la pauvreté, la direction générale et les actionnaires de PepsiCo se gavent de rachats d’actions et d’augmentation du dividende. Plus tôt cette année, PepsiCo a annoncé un programme de rachats d’actions à hauteur de USD 12 milliards et une augmentation de 7,3 pour cent du dividende.

« Le retour sur investissement des actionnaires reste prioritaire » a indiqué la PDG Indra Nooyi lors de la publication des résultats de la société en février dernier. Le respect des droits ne semble par contre pas figurer au programme de la société.

Dites à PepsiCo de cesser de faire pression sur les droits humains ! – CLIQUEZ ICI pour envoyer un message à la société.

pepsisqueezebanner