Home

Espagne : les syndicats accusent de faux « fournisseurs de services » de paupériser les employé-e-s du secteur hôtelier

12 July 2017 News
Printer-friendly version

Traduit en justice par les Commissions Ouvrières des Services, le fournisseur « multiservice » Externa Team a été condamné à une amende de 2,6 millions d’euros pour avoir employé frauduleusement dans les hôtels Hotusa, à l’aide de faux contrats de formation, 275 employé-e-s d’étage depuis 2013. Dans ce système, les employé-e-s devaient nettoyer 14 chambres par jour, dans un quart de 6 heures et pour un salaire mensuel de 601 euros, soit deux fois moins que ce que ces employé-e-s percevaient en tant que salarié-e-s à plein temps chez Hotusa.

En Espagne, les sociétés telles qu'Externa Team ont prospéré dans les secteurs de l’hôtellerie et des services depuis l’instauration de mesures d’austérité en 2012. Les employé-e-s sont licencié-e-s puis réembauché-e-s par l’entreprise de services, et effectuent le même travail que dans le cadre de leur emploi précédent, mais à un salaire très inférieur. Depuis 2012, 120 000 employé-e-s d’étage ont ainsi perdu 40 % de leur salaire.

Les employeurs ont exploité la législation pour légitimer la pratique par le biais de fausses « conventions collectives » convenues avec des employé-e-s sélectionné-e-s. Les syndicats espagnols ont contesté ces accords illégitimes, ce qui a permis d’en faire annuler 46 par les tribunaux.

Basée à Barcelone et présente dans 48 pays, la société Hotusa propose aux hôteliers indépendants divers services, dont des services de marketing, et gère également en propre des hôtels dans 50 villes.