Home

Une employée d’étage dénonce les brutales conditions de travail dans le secteur de l’hôtellerie lors d’un sommet social de l’UE

3 January 2018 News
Printer-friendly version

Carmen Casin, une employée d’étage espagnole, membre de la section pour l’hôtellerie de l’affiliée FeSMC-UGT, est intervenue lors du récent sommet social de l’UE à Göteborg, Suède, pour dénoncer la brutale réalité du travail dans l’industrie de l’hôtellerie-restauration, en Espagne et dans l’ensemble de l’Europe. Lors de la session de travail « ENSEMBLE pour la justice sociale et la croissance durable », Carmen Casin a souligné que la reprise économique vantée par les responsables politiques espagnols et européens s’est en fait traduite par une perte durable des droits sociaux, une aggravation des inégalités et une augmentation de la précarité et des écarts des rémunérations entre hommes et femmes.

Parlant de son expérience personnelle, elle a décrit l’absence de droits, les bas salaires, l’impossibilité de concilier vie familiale et vie professionnelle et les mauvaises conditions de travail propres au secteur de l’hôtellerie-restauration en général et au personnel d’étage en particulier. Elle a précisé que pour construire un socle européen des droits sociaux, le thème du sommet, il fallait améliorer les conditions de travail et reconnaître la dignité de tous-tes les travailleur-euse-s.